Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Autres éditeurs > Cursed Pirate Girl TPB 1

Cursed Pirate Girl TPB 1

jeudi 7 juillet 2011, par Mathieu Doublet

(Olympian Publishing / Jeremy Bastian)

Ce recueil regroupe les trois numéros très difficilement trouvable de la mini-série.

Qu’attendait donc, la jeune Apollonia en échappant à la surveillance de son père, le Gouverneur et en se baladant sur la plage ? Peut-être pas à trouver une jeune fille plus âgée et voulant être une terrible pirate. Mais une fille sachant se battre, mettant la pâtée à deux garçon à la fois, ça a quelque chose de diablement intéressant surtout quand on sait que c’est absolument interdit. Mais quand Apollonia fait honte à son père en pleine réception suite à un langage pour le moins fleuri, le Gouverneur n’a qu’une solution : envoyer son homme de main, Mr Six, pour régler ce problème de nuisance à la racine. Pour celle qui se prétend pirate et fille de pirate, c’est le début d’une grande aventure à la recherche de son propre paternel à travers les mers d’Omerta.

Jeremy Bastian concocte un récit initiatique des plus particuliers qui tient aussi bien du récit de piraterie (époque, système de caste et limite de féodalisme, ...) que du récit imaginaire avec en tête Alice au Pays des Merveilles de Lewis Carroll. En effet, la jeune pirate va se retrouver par des moyens plutôt particulier (énucléation, pêche et plongeon) dans un monde fantastique où deux poissons épée ont des allures de chevaliers et où certains pirates sont plutôt de braves gars que de brutes sanguinaires. Bien entendu, si la fille pirate est maudite, c’est qu’il va lui arriver des trucs et pas forcément des aventures très plaisantes (enfin pour le commun des mortels parce que pour la gamine, plus c’est violent et moche, mieux c’est). Bastian se lache donc complètement dans un monde baroque aux personnages complètement bizarres.

Et ce que contient le comic-book dans le fond le contient aussi dans la forme. Attention, c’est une expérience des plus originales. Essayez d’imaginer qu’un Gustave Doré fasse de la bande dessinée ou qu’un artiste de comics décident de faire des eaux-fortes à la Dürer. Vous voyez ? Bon ben, Bastian, c’est un peu sa marque de fabrique. Les planches sont toujours très fines et fourmillent littéralement de détails. Autant dire qu’il doit falloir du temps pour que les planches puissent être terminées. La mise en page, par contre, n’est pas très simple et on se retrouve parfois avec des expérimentations dont on ne sait pas très bien comment les prendre. Heureusement, cela reste de l’ordre du détail et ne compromet pas la compréhension de l’histoire. Il faut seulement s’habituer au truc et j’avoue que mon cerveau s’est souvent retrouvé débordé par la lecture du visuel.

Du coup, j’ai picoré ce premier TPB de Cursed Pirate Girl et l’histoire est suffisamment simple pour qu’on ne soit jamais perdu. Pour celui qui a déjà lu Legends of the Mouse Guard, inutile de préciser donc ce livre est sublime. Pour les autres, allez jeter un coup d’oeil au blog de l’artiste (lien au dessus) pour voir le boulot effectué. La bonne nouvelle, c’est que le numéro 4 est en train d’être réalisé. Encore un peu de patience pour la suite ...

P.S. Ah, pour les amoureux de la nature, les livres sont réalisées dans les conditions les plus écologiques possibles (notamment sur un papier recyclé si j’ai bien saisi). Ce qui explique aussi en partie le prix assez élevé du livre.


Pour acheter ce livre :

Sur Amazon.com : (le premier vendeur est Olympian Publishing qui ne propose plus le TPB sur son propre site ... étrange ...)

Sur Amazon.fr :

Rien, nada, nothing. Vous pouvez éventuellement tenter votre comic store du coin avec le code Diamond / Previews suivant : MAY090992. Et bon courage !