Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Image Comics > The Walking Dead HC #6

The Walking Dead HC #6

dimanche 19 juin 2011, par Mathieu Doublet

(Image Comics / Robert Kirkman / Charlie Adlard)

Ce tome contient les épisodes 61 à 72 de la série régulière.

A nouveau sur la route, le groupe de survivants va enfin avoir une bonne nouvelle : trouver un van qui fonctionne et qui contient des matelas relativement confortables à l’intérieur. Autant dire une aubaine ! Mais cette bonne nouvelle ne signifie pas que les choses se sont améliorées : Rick est toujours sujet à ses hallucinations (heureusement toujours quand il est seul) et les survivants vont avoir très rapidement à faire à un acte barbare d’autant plus incompréhensible que son auteur ne semble pas avoir conscience de ce qu’il a fait. Tout cela provoquera bien entendu des tensions entre les différents protagonistes, chacun ayant un avis bien tranché sur la question. Le groupe réussira-t-il à garder son unité ? Et trouveront-ils enfin un moyen de rejoindre Washington ?

Au bout de six bouquins, il me devient très difficile d’écrire quelque chose d’original à propos de The Walking Dead. Robert Kirkman continue dans son exercice de style en attaquant fort, très fort dès le début de ce volume. Dommage, ça ne m’a pas vraiment fait d’effet, le moment dramatique arrivant trop tôt dans le livre et la période d’acclimatation n’étant pas encore terminée. Arrivent ensuite les discussions, les tensions et d’autres mauvaises nouvelles. Par rapport à ce qui vient de se passer, c’est de la roupie de sansonnet mais cela mettra un coup supplémentaire au moral de l’équipe. Pour couronner le tout, les rôdeurs se font rares, de quoi perdre son attention et se faire mordre bêtement ...
Dans une deuxième partie, le scénariste brossera un peu plus ses personnages dans le sens du poil avec une nouvelle véritable étape dans le périple des survivants qui, tout comme le lecteur, sont sur leurs gardes, un événement proche s’étant passé récemment. Kirkman réussit à ne pas trop refaire une partie de l’histoire que nous connaissons déjà et distille les petits moments de doute avec efficacité. Au point même que les gentils pourraient très bien devenir les méchants. Est-ce que The Walking Dead va passer du film d’horreur au film de revanche ? Nous le verrons bien.

Charlie Adlard est égal à lui-même, se permet quelques double-pages agréables à lire et continue de donner un rythme très particulier à la série, réussissant à captiver l’attention du lecteur.

C’est là que le tour de force réside et qui explique certainement que The Walking Dead soit une des rares séries de comic-book à gagner des lecteurs chaque mois : c’est un titre très facile à lire, aéré et qui ne pose aucun souci de lourdeur même quand il y a un peu de texte. Avec les dessins qui apportent les détails nécessaires à la compréhension des personnages, The Walking Dead continue de montrer ce qu’est une bonne bande dessinée. Ceci étant, le titre ronronne doucement ce qui ne convaincra pas les détracteurs de s’y mettre et confortera les habitués. Il serait bon d’avoir un coup d’accélérateur vers la fin du récit, monsieur Kirkman !


Pour acheter ce livre :

En VO : (HC puis TPB)

Sur Amazon.com :

Sur Amazon.fr :

En VF :