Onirique Comics 7.1

Accueil du site > Chroniques > Autres éditeurs > Francis Sharp in the Grip of the Uncanny - Chapter 1

Francis Sharp in the Grip of the Uncanny - Chapter 1

vendredi 3 juin 2011, par Mathieu Doublet

(Auto-produit / Brittney Sabo & Anna Bratton / Brittney Sabo)


Francis est un petit garçon qui vit dans la ferme de ses parents au début du XXème siècle. Il aime beaucoup sa radio qui diffuse les aventures les plus incroyables de ses héros ce qui alimente son imagination et ses jeux. Mais Francis est aussi un garçon très fainéant et quand une vache sous faible surveillance décide d’aller bouffer le champ du voisin, la famille Sharp doit faire des sacrifices. Il faut donc aller faire un tour chez le magasin de seconde main pour y vendre le plus de choses possible et récupérer quelques sous pour finir l’année. Francis va être déchiré quand son père met la radio familiale dans le coffre du pick-up mais va tout de même sauver la montre à gousset de son grand-père.
Quand Francis va jouer dans la forêt avec un de ces amis (pas franchement d’autre solution pour s’amuser maintenant que la radio est partie), il va remarquer une créature étrange et va décider de la suivre. C’est comme ça que Francis va devenir sans le savoir une Alice masculine qui va vivre bien des aventures.

Francis Sharp est l’un de ces nombreux livres qui ont la chance d’obtenir un prix de la Xeric Foundation, ce qui leur permet de passer la case impression / diffusion avec beaucoup plus de facilités économiques. Brittney Sabo et sa collaboratrice Anna Bratton prennent leur temps pour bien présenter le monde de Francis qui est tout sauf très enthousiasmant pour un jeune garçon à l’imagination débordante et rêvant d’aventures. On va y retrouver des parents assez sévères qui font ce qu’ils peuvent pour traverser une crise financière ainsi qu’un ami de jeu plutôt intéressé (par la radio bien sûr) et assez peureux. Et puis, à moitié de l’album, paf, on passe de l’autre côté du miroir avec Francis et on découvre un monde étrange composé d’hommes et de femmes ayant de longues oreilles, un nez pointu et des pattes griffues. Bien sûr, l’excitation du garçon pour l’aventure ne va pas être celle qu’il espérait et rapidement, c’est plutôt l’angoisse qui va monter tandis que Francis révèle un état d’esprit très étrange et montre qu’il n’est jamais sorti de son bled. S’en suit un moment d’incrédulité et aussi de comique quand l’incompréhension se montrera entre le jeune garçon et les habitants de la ville dans laquelle il a atterri. De l’autre côté, les personnages sont aussi attachants et les scénaristes réussissent particulièrement bien le portrait de ce bibliothécaire à la fois acariâtre mais qui ne peut s’empêcher d’aider une personne en difficulté.

Graphiquement, c’est assez joli, en noir & blanc avec un style très personnel et une charte graphique au niveau des personnages qui est très assurée. Difficile de vraiment dire à quoi ça ressemble parce qu’on y retrouve parfois un soupçon de Ted Naifeh (il faut aussi dire que l’objet album ressemble beaucoup aux albums de Courtney Crumrin chez Akileos) mais aussi des inspirations qui semblent venues tout droit de certains illustrateurs de l’éditeur L’Association. Cependant, on est très loin d’un graphisme hermétique et si Francis Sharp est un album jeunesse, Brittney Sabo fait tout pour qu’on comprenne bien ce qu’il se passe et ne cherche pas l’expérimentation.
Il y a un joli travail sur cet album qui fait que les cases sont toujours très travaillées aussi bien pour les personnages que dans les arrière-plans et le choix du Noir & Blanc permet aussi parfois de compléter des cases avec un encrage maîtrisé, ce qui donne un meilleur effet qu’une couleur pastel flanquée à grands coups de Photoshop. La mise en page, basée sur des planches de 5 ou 6 cases, ralentit nécessairement la narration et donc le nombre de scènes d’action mais l’effroi sera tout de même au rendez-vous pour notre héros.

Francis Sharp est donc une bonne surprise dans le rayon "jeunesse". Dommage que ce premier chapitre ne soit que trop introductif et qu’on n’ait pas une aventure complète de Francis Sharp, en tout cas, quelque chose qui donne un sentiment de fini. Ici, ça n’est, comme l’indique le titre, qu’un premier chapitre et j’espère que Brittney Sabo aura du succès pour celui-ci afin qu’elle récupère les crédits nécessaires à la production de la suite, à moins qu’un éditeur ne se prenne d’affection pour Francis et son petit monde fantastique.


Site de l’album où vous pourrez lire quelques pages : http://www.bsabo.com/francissharp/

Pour acheter ce livre, il suffit d’aller sur le site du bouquin (http://www.bsabo.com/francissharp/b...). Le livre est aussi disponible sur Amazon.com (mais pas Amazon.fr) mais je ne donne pas le lien direct. Autant que vous alliez chez l’auteure directement et cela pour deux raisons : 1) il est fort probable que les frais de port ne seront pas plus élevés que si vous les commandiez chez Amazon 2) vous pouvez demander un sketch à l’intérieur du bouquin ce qui est toujours très sympa. Soutenez les petits indépendants !

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0