Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Autres éditeurs > Down

Down

mardi 20 février 2007, par Mathieu Doublet

(Top Cow / Warren Ellis / Tony Harris & Cully Hammer)

Le TPB contient les 4 numéros de la mini-série plus les numéros #3-4 de Tales of the Witchblade.

Deanna Ransom est une agent des forces de l’ordre et plus particulièrement de la brigade des stupéfiants. Alors qu’elle est sur la piste qui va lui permettre de démanteler l’un des cartels de sa ville, elle arrive dans un squatt où une jeune fille est droguée de force afin de l’empêcher de réagir quand elle se fera violer par les dealers occupant l’appartement.

Deanna, ayant elle-même été abusée, ne supporte pas de voir cette jeune fille et annonce clairement qu’elle est flic. Elle dégaine son arme et les coups ne s’arrêtent plus. Au final, trois de ses coéquipiers sont morts et tous les dealers ont été éliminés. Même si le but est atteint, ça n’est pas une façon de faire. Deanna pourrait rester moisir chez elle mais l’un de ses supérieurs la contacte. Deanna va pouvoir servir d’agent de l’ombre. Reste simplement à faire les choses simplement, calmement et le plus proprement possible.

Down ne m’avait pas convaincu lors de sa première lecture et le premier numéro ne m’avait pas donné envie de lire la suite alors que la mini-série était assez courte (4 épisodes). Cependant, ce TPB corrige la donne, le récit étant envoyé d’un coup. C’est du Warren Ellis pas très propre et bien louche. On assiste à l’ascension (ou à la déchéance) de Ransom sans être beaucoup surpris. 4 épisodes c’est peu en ses temps de décompression d’autant qu’on parle de Warren Ellis qui, sorti de l’excellent Fell, arrive rarement à clore un récit en moins de 3 numéros.

En tout cas, l’ambiance est là et les scènes d’action aussi. Si c’est Tony Harris (Ex-Machina chez Wildstorm) qui débute la mini-série et qui a géré le design des personnages, il est remplacé par Cully Hammer (Batman : Tenses, Queen & Country).
Le trait de Hammer est plus cartoony que celui d’Harris mais le récit ne perd ni de sa noirceur ni de son aspect gore et outrancier. Ca canarde, ça gicle, protégez votre canapé parce que ça risque de tâcher. Le trait d’Hammer rend aussi l’héroïne plus séduisante, ce qui a son intérêt lors de la lecture (si si, mais si je vous dis pourquoi, je vais vous gâcher l’intrigue).

Down est un récit assez quelconque. Le récit a déjà été lu maintes et maintes fois. Ceci étant, c’est du travail très propre aussi bien dans le scénario que dans le dessin. Si vous cherchez une ambiance de film noir glauque et sanglant, alors cet album devrait faire votre affaire.

P.S. A noter que Top Cow voulait visiblement sortir un TPB avec 6 numéros. Du coup, ils ont ressorti de leurs archives deux numéros de la série Tales of the Witchblade scénarisés par Ellis et dessinés par Billy Tan. On passera sur la qualité graphique des deux numéros, dans le plus pur style "il nous faut des dessinateurs comme Michael Turner" pour s’intéresser au scénario : dans un monde où plus personne ne vieillit, un inspecteur doit enquêter sur un crime. Chose inhabituelle puisque plus personne ne commet ce genre d’actes. L’inspecteur va devoir fréquenter des lieux plutôt louches et accepter l’aide de la porteuse du Witchblade actuelle, portée sur le sado-masochisme.

Ces deux numéros me font mentir (Ellis raconte bien son histoire en deux numéros) et dispose de nombreux points communs avec Down dont l’ambiance. Ellis y peint aussi un monde assez intéressant qu’on aimerait bien qu’il développe. On retrouve tous les éléments d’Ellis à base
de science et de conspiration. Dommage que le récit soit finalement assez plat.

Ces numéros sont uniquement disponibles en VF dans le magazine Witchblade Hors-série #1-2.

Pour acheter ce livre :

En VO :

En VF (à priori sans les Witchblade) :

Messages