Onirique Comics 7.1

Accueil du site > Para-comics / Meta-comics > Films / Séries TV > Thor (2011)

Thor (2011)

samedi 30 avril 2011, par Mathieu Doublet

un film de Kenneth Branagh avec Chris Hemsworth, Natalie Portman, Tom Hiddleston, Anthony Hopkins, Stellan Skarsgård, Kat Dennings, Clark Gregg, Idris Elba, ...

Vu en 2D et en VF.


C’est le jour de gloire pour Thor qui va prendre la succession de son père Odin sur le trône d’Asgard. Sauf que la cérémonie est perturbée par des géants de glace, peuple contre lequel les Asgardiens étaient longtemps en guerre, qui se sont introduits dans le royaume, bien décidés à récupérer un artefact qui pourraient redonner l’éclat de leur propre royaume, quitte à en profiter pour reconquérir les autres.
Cette attaque est maîtrisée par le Destructeur mais ne convient pas vraiment au fiston qui est bien chaud pour aller casser du démon glacé, à l’image de son père. Sauf qu’Odin ne le voit pas vraiment de cet oeil, et comme son fiston insiste lourdement, il pense qu’il n’est pas tout à fait près à devenir roi. Qu’à cela ne tienne, Thor y va quand même avec ses compagnons d’armes et son frère Loki et une fois sur place, se retrouve en fâcheuse posture jusqu’à ce que le Père de Toute Chose ne vienne le tirer de ce mauvais pas. Du coup, comme Thor a désobéï, il se retrouve exilé sur Terre, tout comme son marteau qui ne pourra être ramassé que par celui qui en aura le mérite.
Le marteau attire tous les péquenots du coin, y trouvant un Excalibur moderne (sans y comprendre grand chose d’ailleurs) ainsi que les gens du SHIELD (cf la séquence post-film d’Iron Man 2 si je ne m’abuse). Quant à Thor, il est récupéré par un trio de scientifiques dont la charmante astrophysicienne Jane Foster.

Voilà, grosso modo, le début du film. Bon, autant vous le dire tout de suite, je ne suis pas sorti du cinéma tout sourire, content d’avoir vu Thor sur grand écran, même si les deux heures sont passées sans que je m’en rende compte. Le début du film se passe sur Asgard où les personnages vont se mettre gros sur la patate ou s’enguirlander vertement. Ca nous donne des scènes très théâtrales où les acteurs hurlent ou serrent les dents. En y réfléchissant bien, c’est exactement le genre de choses qu’on trouve dans les comics mais autant en bande dessinée, ce n’est pas quelque chose qui me gêne, autant en film, je trouve que ça ne passe pas du tout et que c’est facilement parodiable. Vient ensuite, les moments sur Terre où Thor doit être désacralisé. Et donc le rendre ridicule par le biais de gags qui, à mon humble avis, sont loupés niveau timing.
Le film alterne donc entre les deux royaumes avec quelques incursions en terre de géants de glace, avec ces moments d’action, de comédie et éventuellement de suspens. Produit Marvel oblige, on a droit à quelques références de l’univers (le SHIELD donc sans surprise, une référence à Bruce Banner sans que ce dernier soit véritablement nommé, l’apparition de l’indétrônable Stan Lee, ainsi que les apparitions de Clint "Oeil de Faucon" Barton ainsi peut-être d’un Luke Cage (en tout cas, une sacrée masse de muscle qui va donner un peu de difficulté à Thor).

Au niveau de la fidélité aux comics, j’avoue avoir été déçu. Donald Blake n’apparaît qu’en nom et en médecin ex de Jane Foster. Exit donc la dualité entre l’infirme et le dieu qui s’incarne parfaitement en lui-même une fois sur Terre, et donc toute la partie "rite initiatique"

à laquelle Thor a théoriquement besoin. Dire qu’il a perdu tous ses pouvoirs est aussi fort exagéré parce qu’il reste un homme très musclé et très entraîné. Il semble tout de même légèrement avantagé par rapports aux autres humains ainsi qu’à ses compagnons de bataille quand il va falloir affronter un méchant vilain. Bref, le scénario prend quelques libertés pour que tout soit le plus fluide possible quitte à laisser les côtés réellement intéressants de l’histoire. L’intrigue, pour ceux qui s’y connaissent un peu en comics, est loin d’être surprenante, mais il ne s’agit là que d’un premier film. Donc une ressemblance toute relative aux comics de l’univers standard et à peu près la même chose pour l’incarnation Ultimate du héros. Il aurait été plus intéressant de voir comment Thor gagne des fidèles et devient alter-mondialiste sans savoir s’il a réellement des pouvoirs ou non. Mais pour le grand public, ç’aurait certainement été moins spectaculaire.

Reste un Chris Hemsworth assez convaincant dans le rôle de dieu du tonnerre tout comme les autres acteurs (et ce, même si on a droit à des dieux nordiques aux origines asiatiques ou africaines), un Asgard super pétant en image de synthèse auquel seul le Birost en arc-en-ciel a été épargné.
Au final, Thor se situe dans mon échelle d’appréciation, un poil au-dessus des deux Hulks et vraiment bien en dessous des X-Men (sauf le dernier), Spider-Man et Iron Man (dont l’adaptation est pour l’instant celle que j’ai le plus apprécié, le côté fun et rock’n’roll étant très présent). Pas sûr que j’ai envie de le revoir, mais le coup de la séquence post-générique me donne envie d’en savoir plus.

Spoiler : séquence post-générique

Le scientifique mentor de Jane Foster rencontre Nick Fury qui lui présente une source d’énergie assez énorme et qui ressemble drôlement au cube cosmique. Loki dans un reflet de glace (ah ben oui, bien sûr, il n’est pas mort) convainct le scientifique que c’est diablement intéressant. La suite, très probablement dans le film Avengers.

1 Message

  • Panthéon XXIème siècle 30 avril 2011 10:42, par Mev

    Pour connaître Asgard lors de voyages dans le grand nord, un jour, un graveur de runes me parla de Rome, où les Dieux étaient représentés par des humains. Cela l’avait bien fait rire. Moi je lui parlais d’un comédien dont la stature était de la noblesse d’un Dieu, mais dont la couleur de peau était noire, si bien que le réalisateur du film (je n’employais pas ce mot) avait hésité à ce qu’il joua le personnage d’un Dieu nordique, au regard d’un public composé d’ados grand-blanc préférant les vikings grand-blond. Il me dit qu’en effet les Masaï étaient les meilleurs guetteurs du monde, et que cela pouvait s’incarner dans Heimdal, Dieu du pont cosmique connu au nom d’arc-en-ciel, ou bien à Loki, car ses yeux, sa peau ou ses cheveux doivent être plus sombres que l’ombre elle-même.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0