Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > IDW > Locke & Key > Locke & Key Vol. 1 : Welcome to Lovecraft

Locke & Key Vol. 1 : Welcome to Lovecraft

dimanche 24 avril 2011, par Mathieu Doublet

(IDW / Joe Hill / Gabriel Rodriguez)

Ce livre reprend les six parties de la première mini-série.


Rendell Locke est un conseiller dans un lycée. Son travail lui permet de rencontrer des jeunes qui ont parfois pris le mauvais chemin et qui ont besoin qu’on les aide à trouver une solution à leur problème. Pour Sam Lesser (et son acolyte Al Grubb), les choses ne se sont pas tout à fait passées comme il l’aurait fallu et voilà les deux adolescents partis faire un tour du côté de Mendocino Valley, là où le père Locke et toute sa famille résident pendant les vacances. Le but de Lesser, il est simple : éliminer celui qu’il accuse comme source de son échec et sa famille dans la foulée. La seule chose dont il ne se doute pas, c’est que tous les membres de la famille Locke sont résistants et combattifs. Il réussit néanmoins à remplir un partie de son objectif avec le paternel, laissant une femme et des enfants inconsolables ...

La famille décide donc après les funérailles de complètement changer de cadre et de retourner à la vieille maison familiale se trouvant sur l’île de Lovecraft. Une maison avec des portes et des clés et des mystères, beaucoup de mystères que le plus jeune de la famille ne va pas tarder à découvrir même si cela relance une ancienne menace sur la tête des Locke.

Il y a presque trois ans, un petit gars appelé Joe Hill a décidé de se lancer dans les comics sans s’aider du nom de papa qui a été de nombreuses fois adapté en bande dessinée et qui s’y est lui-même mis depuis peu avec les aventures de vampires américains ... Il imagine une petite famille toute calme sans souci (enfin presque) à qui il arrive un drame gigantesque et qui est obligée de faire avec. Le scénariste va donc au travers des différents chapitres de Welcome to Lovecraft s’intéresser aux différents membres de la famille Locke et de voir comment chacun va accepter la mort à sa façon et comment il va intégrer un tout nouveau monde. Il y ajoute pour faire bonne mesure une grosse dose de surnaturelle qui mêle magie bien sûr mais aussi enfance, innocence et peut-être destinée. Le récit alterne les moments présents et les flash-backs avec une fluidité qui permet de bien comprendre le récit, les scènes stressantes, les scènes gores mais aussi les scènes amusantes grâce au cadet de la famille. Tous les éléments sont donc là pour créer un récit à la fois oppressant et aussi assez distrayant pour peu qu’on apprécie les films d’horreur.

Gabriel Rodriguez est un dessinateur associé à IDW puisqu’on lui doit des adaptations de Clive Barker dont le très bon The Great & Secret Show. L’artiste chilien a un style bien particulier maniant un encrage bien à lui et un mélange de rondeurs et de cassures dans les personnages. Il les maîtrise à merveille même si parfois on peut retrouver des points communs avec certains personnages de The Great & Secret Show. les visages sont particulièrement expressifs et les corps sont le plus souvent bien rendus avec une anatomie qui ne choque pas. Le découpage est des plus efficaces et réussit à illustrer aussi bien les moments horribles que ceux plus légers.

Il n’est pas très étonnant que Locke & Key ait eu du succès, on tient là, une mini-série très ouverte et dont ce premier volume ne fait qu’écorner la surface. Le monde de Locke & Key est riche en possibilités et les quatre mini-séries qui sont déjà parues semblent garder la même qualité.


Pour acheter ce livre :

En VO :

Sur Amazon.com :

Sur Amazon.fr : (et merci le Marketplace)

En VF :