Onirique Comics 7.1

Accueil du site > Chroniques > Dark Horse > The Goon > The Goon TPB 5 : Wicked Inclinations

The Goon TPB 5 : Wicked Inclinations

mercredi 6 avril 2011, par Mathieu Doublet

(Dark Horse / Eric Powell / Eric Powell, Neil Vokes, Kyle Hotz, Michael Avon Oeming & Mike Hawthorne)

Ce livre contient les épisodes 14 à 18 de la série régulière.


Le prêtre zombie a des soucis à se faire parce que le Vautour (le Buzzard) du fin fond de l’arbre dans lequel il a décidé de se replier semble bel et bien avoir trouvé le moyen de l’éliminer une bonne fois pour toute. Le contrôleur de zombies n’a plus que son chapeau à ronger alors que Lonely Street est une proie des plus faciles pour son adversaire de toujours, The Goon. Il lui reste encore une carte à jouer mais celle-ci sera-t-elle suffisante pour garder son quartier de la ville ? Pendant ce temps, The Goon doit défendre la mère de Norton contre une gitane menaçante et Lagarto subit quelques changements après que le Doctor Alloy ait oublié de lire au Goon qu’il faut lui filer ses médicaments.

Je vais me répéter mais Powell maîtrise bien son univers. Avec un premier numéro qu’il ne dessine pas en entier, il explore plusieurs pistes par le biais de mini-récits. De quoi réellement faire avancer le combat prêtre / vautour / Goon, tout en ayant un bon prétexte pour temporiser l’action et introduire une nouvelle aventure "combat de monstres" dans le dernier numéro de ce TPB. L’ombre de Chinatown plane toujours au dessus de la série avec le numéro #15 qui se conclut de façon franchement humoristique ce qui est inhabituel pour la série qui a toujours un côté un peu triste. Powell n’oublie d’ailleurs pas les conséquences de la faiblesse du prêtre et de la gloutonnerie des autres clans mafiosi. Le numéro #17 aura quant à lui, la nouvelle menace du prêtre avec des gags bien malsains et une ouverture en hommage à Alred Hitchcock, Tippi Hedren incluse.

Powell est un bon dessinateur mais il bosse sur son récit graphique et a besoin de temps. La solution est donc de déléguer une partie de chaque numéro et disons qu’il ne les confie pas à n’importe qui. Il y a bien entendu Kyle Hotz, son compère mais aussi d’autres très bonnes signatures. Même si je ne suis pas fan de toutes, le résultat est souvent enthousiasmant.

Wicked Inclinations continue donc le chemin emprunté par la série avec toujours ce mélange de comédie et de drame avec peut-être aussi de l’humour un poil plus fin. Un poil.


Pour acheter ce livre :

En VO :

Sur Amazon.com :

Sur Amazon.fr :

En VF :

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0