Onirique Comics 7.1

Accueil du site > Chroniques > Marvel Comics > X-Men et affiliés > X-Necrosha HC

X-Necrosha HC

mercredi 23 mars 2011, par Mathieu Doublet

(Marvel Comics / Craig Kyle, Christopher Yost, Zeb Wells, Mike Carey & Robert Kirkman / Clayton Crain, Ibraim Roberson, Diogenes Neves, Kevin Sharpe, Laurence Campbell, Clay Mann, Yannick Paquette, Mike Norton, Alina Urusov, gabriel Hernandez Walta, leonardo Manco, Kalman Andrasofszky, mateus Santolouco & Jason Pearson)

Ce livre contient :
- New X-Men #32
- X-Force #11 et 21 à 25

- New Mutants #6 à 8
- X-Men : Legacy #231 à 234
- X-Force / New Mutants : Necrosha
- X-Necrosha : The Gathering
- un extrait de X-Force Annual #1


Elle s’appelle Sélène, elle a plus de deux mille ans et elle a désormais un plan après avoir construit son équipe. Son idée est simple : devenir une déesse et pour cela, il lui faut des âmes, beaucoup d’âmes. Et pour cela, elle a la bonne idée de retrouver son ancien amant Eli Bard, un jeune mutant du nom de Wither qui a le pouvoir de liquéfier ceux qu’il touche, Blink la téléportatrice, Senkaya et Mortis qui eux aussi ont un rapport très proche avec la mort. L’idée est de retourner là où il y a plein de morts, de les ressuciter tout en les gardant sous son contrôle et ensuite de les tuer à nouveau pour récupérer leur âme. Pour cela, l’île de Genosha est le terrain absolument rêvé et Sélène va se faire un plaisir d’aller y faire un tour mais tout d’abord, il manque un accessoire indispensable au rituel et celui-ci se trouve entre les mains de Warpath, un membre d’X-Force, se trouvant comme tous les autres mutants sur Utopia. Une attaque en bonne et due forme est donc de mise.

C’est donc parti pour une sombre histoire de zombies (ben oui, il fallait bien que la licence mutante prenne un petit bout de cette mode) et de techno-virus. Cette dernière partie est d’ailleurs assez floue, j’ai compris que c’était Bastion qui en était à l’origine mais de le voir avec Cameron Hodge et visiblement sans possibilité de faire quoi que ce soit m’a un peu perdu. Mais ça n’est pas le plus important puisque toute la série tourne autour de la mort et que c’est le rayon des différents membres de la suite de Sélène (mis à part Blink). Il va donc y avoir des combats entre les morts et les vivants ce qui permettra de faire revenir un temps des personnages perdus de vue depuis longtemps (voire même des personnages que je ne connais absolument pas, n’étant pas un ultra-fan de l’univers X). Alors il y a certainement des relations entre personnages qui m’auront échappé mais Craig Kyle et Christopher Yost ne s’appesantissent pas non plus sur cette idée. Après tout, on est surtout dans une aventure d’X-Force et donc ce qui compte, c’est l’action et la violence. De ce côté, le cahier des charges est amplement rempli.
Viendront ensuite des épisodes des New Mutants qui se passent pendant Necrosha avec le retour de certains personnages que je trouvais sympathiques. Je pensais que cet événement était le moyen de faire revenir des mutants à la vie en les soignants (et en renversant la vapeur depuis House of M) mais à contrario de Blackest Night, il ne semble pas que la résurrection post Necrosha soit de mise. Encore que on verra bien par la suite.
La série X-Men Legacy se déroule en même temps que les événements sur Genosha mais à un autre lieu symbolique du monde mutant : l’île de Muir. La bande à Malicia va devoir faire face à une menace quasi-aussi grande que celle de Sélène mais heureusement, grâce à Mike Carey, ils s’en sortiront.
Pour finir quelques amuse-gueules, avec The Gathering qui montre comment Sélène monte sa bande (on se demande presque pourquoi les X-Men n’ont pas sauvé Blink si c’était si facile) quelques épisodes flashback de X-Force et New X-Men ainsi qu’un final assez amusant avec Deadpool se trouvant sur Utopia pendant l’attaque de Sélène.

Je comprends que Clayton Crain plaise. Il rend ses planches à l’heure et les compose entièrement du trait jusqu’à la colorisation. Ses personnages sont aussi séduisants mais sur le long terme pas toujours différenciable surtout quand il en arrive une pelletée comme c’est le cas ici. Ce qui est finalement le plus pénible, c’est que les planches de l’artiste sont littéralement plongées dans le noir. Si cela permet forcément des gains de temps au niveau des décors, le procédé étant utilisé avec abus ne permet pas de s’y retrouver facilement. Dommage.
Pour le reste, c’est nettement plus classique avec comme des planches que je trouve nettement plus attirantes comme celles d’Ibraim Roberson ou celle de Yannick Paquette qui se rapproche parfois d’un Terry Dodson en plus rude. Alina Urusov tire aussi son épingle du jeu tout comme les artistes conviés à The Gathering. Il n’y a que Kalman Andrasofszky qui n’a pas réussi à entièrement me convaincre tandis que les autres dessinent de très jolies choses.

Ce qui est agréable dans des livres comme ce hardcover, c’est que vous avez une bonne tranche de lecture sous la main, que ça revient moins cher que d’acheter des mini-TPBs (ce qui aurait pu être possible avec des aventures relativement séparées pour New Mutants et X-Men Legacy) et qu’il y a des petits à-côtés bien sympathiques (The Gathering et le récit amusant avec Deadpool). Sinon, j’avoue que ça n’était pas bien compliqué à lire parce que je n’ai pas cherché à véritablement retrouver qui était qui et quelles étaient les relations entre les personnages. Bref, je me suis laissé porté et je n’ai pas trouvé la lecture désagréable. Ceci étant, ce volume est loin, très loin d’être indispensable.


Pour acheter ce livre :

En VO :

Sur Amazon.com : (le HC et 2 TPBs X-Force et New Mutants sachant que le second possède plus d’épisodes de la série que le HC)

Sur Amazon.fr :

En VF :

X-Necrosha a été publiée dans les revues kiosques estampillées X-Men.

1 Message

  • X-Necrosha HC 27 mars 2011 21:30

    C’est la réponse de Marvel au succès de Blackest Night !

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0