Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Autres éditeurs > Terry Moore > Echo TPB 5 : Black Hole

Echo TPB 5 : Black Hole

jeudi 17 mars 2011, par Mathieu Doublet

(Abstract Studios / Terry Moore)

Ce livre contient les numéros 21 à 25 de la série régulière.

Dillon sent le vent tourner et a besoin d’une planque discrète pour mettre de côté les documents d’Annie concernant l’alliage 618. Pendant ce temps, Ivy et Julie sont toujours otages de Hong Liu dont l’état de santé se dégrade rapidement. Il aimerait bien séparer l’alliage de Julie afin de trouver un moyen de guérir et il semble qu’il a toutes les cartes en main, d’autant qu’il a déjà transmis des informations à ses patrons chinois. Hé oui, si les Américains et les Chinois ont tous la puissance nucléaire de l’alliage 618, cela risque fort de très mal se terminer.

On continue dans la foulée du TPB précédent et Echo se confirme comme étant une série à lire d’une traite. Moore continue son intrigue, fait monter la pression concernant le réel danger de l’alliage et laisse planer le doute sur les effets secondaires de son utilisation. Même si cela n’a encore pris de proportions dramatiques, on sent que cela pourrait bien se produire. En attendant, l’auteur préfère toujours faire fonctionner les duos de personnages et c’est le "couple" Ivy / Annie qui est le centre de ce cinquième livre. La comédie fonctionne assez bien dans un milieu pour le moins tendu. J’ai aussi apprécié les remarques scientifiques de la part de Moore. Sans les prendre pour argent comptant, je sais que l’auteur est aussi un geek et qu’il part toujours de choses qu’il a lues d’après des sources fiables (aussi fiables qu’elles puissent l’être dans le milieu scientifique) et que tout n’est pas sorti uniquement d’une imagination débordante. Les scènes d’action paraîtront peut-être un peu courte pour certains mais elles demeurent très réalistes et logiques en fonction de la personnalité des personnages.

Rien à redire sur la partie graphique que je n’ai déjà dit par le passé. C’est du tout bon, le graphisme est toujours aussi fin et détaillé. Les personnages évoluent mais heureusement que Terry Moore nous indique cette évolution par le biais du texte parce que ça n’est pas forcément évident en regardant les images.

Black Hole est donc la digne suite d’Echo qui se lit facilement et peut-être trop rapidement. Il ne manque qu’un cliffhanger puissant pour compléter la qualité du bouquin mais le feu d’artifice est certainement prévu pour les cinq derniers numéros qui achèveront cette très bonne série.


Pour acheter ce livre :

En VO :

Sur Amazon.fr :

Sur Amazon.com : (TPB et intégrale)

Messages