Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Image Comics > Hack/Slash > Hack / Slash Vol. 4 : Revenge of the Return

Hack / Slash Vol. 4 : Revenge of the Return

lundi 7 mars 2011, par Mathieu Doublet

(DDP - Image Comics / Tim Seeley / Emily Stone, Fernando Pinto, Stefano Caselli, Tim Seeley, Splash ! & Rebekah Isaacs)

Ce livre contient les numéros 5 à 10 de la première série régulière.

Les temps sont durs pour Cassie et Vlad et ils doivent continuer de dormir dans leur van tout pouilleux. Cela n’est pas des plus simples pour le géant qui a des problèmes pour respirer. Ainsi Cassie cherche à vendre quelques unes de ses possessions à l’usurier du coin mais il est difficile de vendre des armes, couteaux et autres tronçonneuses quand elles portent encore de belles taches de sang. Pendant ce temps, Lisa et Chris apprennnet à beaucoup mieux se connaître, voire de façon très très rapprochée et un scientifique un peu trop nostalgique de ses premiers amours et des lectures interdites de son paternel va donner de sa personne et permettre à Emily Christy, ancienne miss America déchue et propriétaire d’un consortium de produits de beauté à présent à limite de la zombification, de ressurgir d’entre les morts. Les affaires reprennent pour notre duos de chasseurs de primes mais bien entendu, il n’est pas sûr que cela soit véritablement de leur goût.

Tim Seeley continue de développer son univers et surtout la lignée de Cassie Hack par le biais du "fantôme" de son père. Christy y était déjà mêlée mais la disparition de son corps va amener des gens très entreprenants et pas très regardants envers les témoins à se découvrir et à montrer que Jack Hack est visiblement toujours des nôtres, reste à savoir si il vaut mieux que sa femme ou si il n’est qu’un slasher qui s’ignore. Dans les deux cas, sa fille va devoir se faire violence et gérer toutes ces nouvelles informations du mieux qu’elle le peut tout en essayant de garder le fragile lien d’amitié qu’elle a avec Vlad.
Mais si l’auteur va se faire un plaisir de garder des bribes de continuité dans son récit, il va aussi se faire bien plaisir, par exemple en amenant le Father Wrath (le curé qui dézingue les jeunes qui fautent) dans un monde ressemblant à celui d’Archie, comprendre donc, un monde complètement asexué. Plutôt moyen en ce qui concerne les massacres mais quelqu’un de bien motivé y trouvera toujours son compte. Pas besoin de connaître la série pastichée pour apprécier, c’est très très fun et la conclusion est un bel hommage au genre.

Le numéro archiesque sera l’occasion de découvrir l’exercice de style qui montre les héros d’Hack / Slash dans une allure cartoon innocente (même si Cassie met des vêtements très très courts), le tout fonctionne à la perfection. Rebekah Isaacs se chargera du tryptique Tub Club en mêlant les composantes de la série qui sont jolies filles et scènes bien gores. J’aime son style, assez fin et qui supporte bien la colorisation informatique. On reste toutefois dans des cases qui sont surtout centrées sur les personnages et un poil de décors supplémentaires n’auraient pas fait de mal. Quant à Emily Stone, elle ouvre et clôt ce bouquin avec le style qu’on commence à lui connaître, très joli et très régulier.

Bref, Hack / Slash est toujours la série gore et fun même si la continuité prend le pas sur le ton de la série.


Pour acheter ce livre :

En VO : (Second omnibus puis TPB - houlà, vus les prix, le choix ne devrait pas être difficile)

Sur Amazon.com :

Sur Amazon.fr :