Onirique Comics 7.1

Accueil du site > Chroniques > Autres éditeurs > 110%

110%

lundi 31 janvier 2011, par Mathieu Doublet

(Top Shelf - Ca et là pour la VF / Tony Consiglio)


Elles sont trois, elles s’appellent Gerturde, Sasha et Cathy et sont membres du PUPAF110%. PUAPF110% ? Eh oui, le groupe des Personnes Un Peu Agées Fan de 110%, un boys band qui il en pleut des dizaines chaque année et qui se démarquent par un changement de look fréquent ce qui les empêche temporairement d’être des has-beens. Et les trois femmes sont de véritables groupies, prêtes à tout pour avoir des places au prochain concert d’autant que celui-ci annonce l’arrivée d’un nouvel album. Peut-être faut-il chercher dans cette folie un moyen d’échapper du quotidien, une vie de famille peu harmonieuse ou une image de soi peu flatteuse quand ça n’est pas un climat de travil tout pourri. Ou peut-être que tout cela relève de la maladie mentale. Il faut dire que quand Gertrude suit le van du groupe pour récupérer leurs déchets alimentaires dans une poubelle, ça va très très loin.

Tony Consiglio dépeint donc trois femmes dont l’amour pour un boys band alors qu’elles n’en sont pas la cible commerciale relève d’un manque. Il est intéressant de voir comment chacune des trois va vivre cette passion qui, comme souvent, à force d’être trop prenante, éclate au grand jour et révèle les malaises qu’elle cache. Avec comme le concert aux places hors de prix comme point d’orgue, la tension monte crescendo et c’est avec humour, tendresse et dramatisme que nous suivrons le destin des copines. Ce qui est très intéressant, c’est que l’auteur se garde de tout jugement sur ses personnages qu’il aime vraiment et dont il arrive à "justifier" le comportement. Car si chacune des héroïnes est entourée de personnes qui n’apprécient pas 110%, seule une ira contre le bon sens jusqu’à l’irréparable.

En ce qui concerne la partie graphique, on est dans un graphisme tirant vers la nouvelle école d’animation américaine avec, excusez mon manque de culture de ce point de vue, un trait qui n’est pas sans rappeler la série Family Guy. C’est rond, c’est clair, c’est lisible et les expressions de visages sont très bien rendues et assez fines ce qui est le plus important dans un récit qui ne met aucunement l’accent sur l’action. A tel point d’ailleurs, qu’on n’assistera pas à ce qui aurait pu être le clou du spectacle.

Bref avec un petit récit sympathique et tendre sur une passion, 110% réussit à faire passer un bon moment et il ne serait pas étonnant que vous vous reconnaissiez dans le portrait d’une de ces fans qui vivent leur passion aussi différemment que Wimbledon Green mais peut-être pas moins intensément.


Pour acheter ce livre :

En VO :

Sur Amazon.com :

Sur Amazon.fr :

En VF :

2 Messages de forum

  • 110% 31 janvier 2011 22:04, par soyouz

    Je l’attendais cette chro. On reste en effet du même avis, mais tu apportes des choses pertinentes.

    Juste comme ça, j’ai l’impression que les deux derniers liens (Amazon.fr et la VF) sont inversés d’après les images.

    • 110% 1er février 2011 15:19, par Mathieu Doublet

      J’avais le bouquin en France et je ne l’avais pas encore pris avec moi. ;)

      Merci pour les liens qui sont effectivement inversés.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0