Onirique Comics 7.1

Accueil du site > Premiers essais > Misery City #1

Misery City #1

samedi 1er janvier 2011, par Mathieu Doublet

(Markosia / Vassilis Gogtzilas & K. I. Zachoupoulos / Vassilis Gogtzilas)


Max est un détective privé sévissant dans les rues de Misery City mais comme les fins de mois sont toujours difficiles et qu’il faut bien payer le loyer (ce ne sont pas les cafards squatteurs qui vont le faire pour vous), Max va un peu plus loin que la simple surveillance. Il faut aussi dire que Misery City porte bien son nom et que les monstres sont une monnaie courante dont il faut bien se débarrasser même si les habitants de la ville ne semblent pas s’en préoccuper (à moins qu’ils restent bien à l’abri, calfeutrés sous leur lit). Et c’est donc Max qui s’occupe, en l’occurence, d’un squelette géant qui prend toute la largeur de la rue. Et quand l’ennemi fait 4 ou 5 fois votre taille, vous vous demandez même si votre flingue va faire une différence.

Pour ce premier janvier, je voulais une chronique qui fasse la différence et paf, voilà qu’un mail du dessinateur Vassilis Gogtzilas tombe dans ma boîte en me proposant le premier numéro de sa série en presque avant-première. "Presqu’avant-première" parce que Misery City a démarré sa carrière sur l’App Store d’Apple (aux Etats-Unis en tout cas, parce que je cherche toujours à installer à télécharger le comic-book) et que cela fait un mois ou deux qu’il est donc disponible en digital pour une partie de son lectorat. Il faut croire que les retours étaient bons puisque le tout jeune éditeur Blackline s’est décidé à en créer une version papier et à le proposer par le biais de Diamond Comics. Vous saurez donc que dans le Previews de mars 2011, vous pourrez précommander ce comic-book. Ne vous inquiétez pas, je remonterai l’article le moment venu.

Quant à Gogtzilas, c’est peut-être un nom qui vous dit quelque chose puisque j’en ai déjà parlé ici notamment pour la participation du dessinateur (et de son dialoguiste K.I. Zachopulous) dans les anthologies Popgun volume 3 et volume 4 ainsi que pour leur one-shot Mister Universe. Pour Misery City, on est donc dans une ambiance roman noir avec un héros qui en a des grosses et que peu de choses impressionnent. Il va être pris sous le charme d’une tenancière de bar et il a un ennemi juré qui va bientôt faire irruption. Personnellement, ça m’a un peu fait penser à Fell, la création de Warren Ellis et Ben Templesmith. Ce qui n’est pas un reproche d’autant que je me suis beaucoup amusé à lire Misery City. Les dialogues en voix-off sont vraiment très bien rendus avec une ambiance de film noir exacerbée. Les expressions et les jurons sont superbes, elles n’évitent pas forcément quelques lieux communs et sont parfois très très très abusées. Et là, on passe dans la dimension comique de la bande dessinée.

Car avec son squelette comparé à un marshmallow anorexique et son détective privé qui s’asseoit sur une cheminée pour surveiller sa ville, on ne peut pas dire que Misery City soit très sérieux jusqu’au final avec l’ennemi juré qui promet de grands moments à la fois de rigolade mais aussi de terreur. Car le dessin de Vassilis Gogtzilas est tout sauf cartoony. Le travil est très dur, il y a beaucoup de hachures, c’est fait pour vous en mettre plein les yeux de la façon la plus primaire qui soit. Alors certes, ça ne va pas plaire à tout le monde, surtout qu’au début du comic-book, le découpage "grandes cases / peu de décor" a un goût de trop peu.

Néanmoins, pour son côté noir et amusant, Misery City est une série que je suivrai avec beaucoup de plaisir et qui ira à coup sûr dans la commande du mois de mars avec parution en mai. A vous de faire de même ou de tanner votre revendeur préféré pour qu’il en commande quelques numéros. Spread the gospel, comme on dit !

----

Mes petits paris :

Envie de lire la suite ? Oui, très volontiers.
Parution de la suite ? En tout cas, il y a une volonté de faire au moins 15 numéros et 5 (le premier arc en quelque sorte) sont déjà prêts.
Parution du TPB ? Tout dépend de si ça prend.
Traduction en français ? Là, ça me paraît assez difficile mais qui sait avec un petit éditeur courageux ...

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0