Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Autres éditeurs > The Abominable Charles Christopher vol. 1

The Abominable Charles Christopher vol. 1

vendredi 22 octobre 2010, par Mathieu Doublet

(TX Comics / Karl Kerschl)

Ce livre reprend la première centaine de strips du webcomics publié chaque mercredi.

Mais qui est donc Charles Christopher ? Un sasquatch à la tête tigrée, extrêmement peureux, muet comme une carpe, suçant sa tétine à la moindre averse ?
Peut-être bien. C’est surtout un personnage très naïf qui va se laisser entraîner dans des aventures pleines de péripéties alors qu’il est entouré d’une
faune bien bavarde, du petit oiseau qui traîne dans le coin au renardeau blanc qui va partager une partie de sa route. C’est aussi un être fondamentalement
bon qui va se retrouver chargé d’une mission difficile alors que la forêt dans laquelle il habite est de plus en plus menacée par les humains environnants.

Karl Kerschl est l’un des très nombreux dessinateurs talentueux qui bossent chez DC Comics (Teen Titans Year One, Wednesday Comics) et l’envie de passer
au scénario étant très forte, il décide de passer au webcomic et donc au creator-owned. Une bien bonne idée pour nous lecteurs puisque l’Abominable Charles
Christopher dispose d’un premier volume papier à l’italienne tout bonnement superbe qui débute par couverture dure, recouverte de velours ornée du héros ainsi que de son
accessoire indispensable, sa tétine. L’intérieur du bouquin est à l’image des livres pour enfants dans lesquels vous pouvez écrire votre prénom afin que l’on sache
bien que ce livre VOUS appartient.

Arrivent ensuite l’introduction par l’auteur, un joli paysage en double-page et le premier strip qui met en scène Charles Christopher face à une averse diluvienne.
Dès cette première page, on pense instantanément à Totoro, le personnage d’Hayao Miyazaki. Charles Christopher et Totoro sont tout deux d’imposantes bestioles dont
on se demande de prime abord s’il y a quelqu’un aux commandes et qui ont un rapport très étroit avec la Nature. De quoi mettre le lecteur fan de Ghibli dans sa poche,
d’autant que le message du webcomic n’est pas sans rappeler un autre film d’animation d’Isao Takahata cette fois, Pompoko.
Autant dire qu’on a fait nettement pire comme entrée en matière. Et comme si cela ne suffisait pas, Kerschl dès les pages suivantes confronte Charles Christopher à des
personnages parlants, n’ayant pas peur de taper la discute et n’hésitant pas à mélanger innocence et bonne vanne. Entre comic-strip humoristique et bande dessinée d’aventure,
il met les pieds sur le terrain de Jeff Smith et de son oeuvre, Bone.

Mais si je fais allusion à ces références, c’est plus pour indiquer que l’Abominable Charles Christopher est un comic-strip de très grande qualité plus qu’un simple pillage de
bonnes idées (et dire que c’est aussi bon que Totoro et Bone est un compliment que je n’utilise pas souvent). Car Karl Kerschl a su donner vie à tout un univers, à toute une
équipe de personnage, à alterner les moments comiques et ceux plus émouvants voire carrément choquants (attention à la larme à l’oeil). Tout cela avec un graphisme très fin, une ambiance
relativement sombre due au noir et blanc et un découpage cinématique efficace.

Bref, avec son creator-owned, Kerschl réussit vraiment son pari pour un bouquin qui se révèle aussi bien un livre pour enfants que pour adultes. A la fin de ce livre, je n’avais qu’une
seule envie, lire la suite. Il n’y a plus qu’à faire chauffer le navigateur ...


Pour acheter ce livre :

En VO :

Il n’y a plus que des bouquins en couverture souple et ça se trouve aisément le site du Lounak Werehouse.