Onirique Comics 7.1

Accueil du site > Chroniques > Image Comics > Chew > Chew #6-10 : International Flavour

Chew #6-10 : International Flavour

lundi 30 août 2010, par Mathieu Doublet

(Image Comics / John Layman / Rob Guillory)


Tony Chu et John Colby sont de retour après une mission qui s’est plus ou moins bien passée. Et Applebee, leur patron, ne les aime pas. Enfin, c’est surtout Chu qu’il n’aime pas alors il les envoie sur une enquête où il faudra découvrir qui a bien pu délivaliser une banque et vider tous ses coffres. Sauf que le seul indice, c’est un caca gigantesque. Alors oui, Applebee ne doit vraiment pas aimer Tony Chu. Si vous n’avez pas lu la chronique du premier TPB (lien ci-dessus), vous ne savez sans doute pas que Chu est un agent spécial dans tout les sens du terme : il est cibopathe ce qui signifie qu’il est capable de connaître l’historique de n’importe quelle chose qu’il mange. Vous comprendrez donc que sur le coup de la banque, il est moyennement chaud pour mettre le couvert ...
Alors les deux détectives vont la jouer old-school et trouver le voleur qui, bien entendu, fête ça avec ses complices en mangeant un plat à base de poulet, denrée maintenant complètement illégale à la vente ou à la consommation. Sauf que ce ragoût de poulet a une particularité : tout porte à croire qu’il ne s’agit pas de volaille ... mais de fruit.

Et c’est parti pour cinq numéros de grand n’importe quoi ultra fun, à la limite du mauvais goût, aux suprises rocambolesques et aux personnages des plus attachants. Quoi ? Vous voulez encore des raisons pour lire Chew ? Bah, John Layman nous propose donc un petit voyage dans une île qui veut développer son tourisme, chose désormais depuis la découverte d’un fruit particulier. L’occasion pour le scénariste de mettre en scène son flic préféré sur une affaire "privée" ainsi que son frangin cuistot à la limite de la légalité (et à qui on offre un poste de rêve sur l’île) ainsi que la critique culinaire sur laquelle Chu a sérieusement flashé depuis sa première aventure. Donc nous avons des relations entre personnages qui s’étoffent (idem pour John Colby - avec une page d’anthologie) mais aussi de nouveaux qui apparaissent. Mention très spéciale à la rebondie aux bons endroits Lin Sae Woo qui fait partie du ministère de l’agriculture mais qui a visiblement suivi une formation en arts martiaux des plus complètes.
Ce que Layman maîtrise aussi très bien et qui contribue au côté très agréable de la série, c’est qu’il y a un véritable jeu de piste, de miroir, au sein de son intrigue mais aussi au sein du titre. Ce qui fait que chaque scène (presque chaque parole de personnages) peut sembler anodine ou ne rien avoir à faire là et qu’elle soit exploitée à nouveau dans le numéro ou l’arc suivant. Au lecteur d’être donc très attentif et il en sera récompensé. Ca ne va pas franchement en faveur du récit mensuel mas bon rien ne vous empêche de relire les numéros à chaque fois, vu que cette relecture passe très très bien.

Et Rob Guillory est toujours tout bonnement excellent. Son dessin très particulier, très cartoon (alors que les situations ne s’y prêtent pas forcément), renforce le côté amusant qui est foncièrement ancré dans la série. Ses personnages ont donc la faculté de se déformer, de se tordre dans le simple but de rendre une scène encore plus amusante, plus explosive, voire carrément les deux à la fois. Le découpage qu’il soit de Layman ou de Guillory est lui aussi superbement utilisé et d’une efficacité à toute épreuve pour encore plus de fun et de force.

Bon Chew c’est toujours et encore de la bonne came. Avec un second arc aussi drôle et frais que le premier, je ne peux que vous conseiller ce titre que vous devriez avoir déjà précommandé en single issues ... Allez hop, on se rue en comic-shop !


Pour acheter ce livre :

En VO :

Sur Amazon.com :

ou avec le premier tome :

Sur Amazon.fr :

ou avec le premier tome :

2 Messages de forum

  • Chew #6-10 : International Flavour 30 août 2010 23:56, par Fabian

    Perso, un peu déçu par ce second arc.
    Attention, ça reste bien au dessus de la moyenne en matière de comics, mais je trouve que pas mal d’enjeux du premier arc sont mis de côté (dont un avec un monocle ;) ).
    J’attends avec impatience le 3e TPB pour connaitre la suite !

    • Chew #6-10 : International Flavour 31 août 2010 05:19, par Mathieu Doublet

      Je trouve que concernant l’enjeu dont tu parles, c’est bien qu’il se fasse discret pour mieux revenir par la suite, ça permet de varier le truc et de garder une certaine fraîcheur à la série. Dans ce deuxième tome, il y a plein de pistes d’intrigues qui serviront entre autres dans le troisième arc (Poyo par exemple).

      Et tu as raison, c’est bien au dessus du reste de la production. D’ailleurs, ils ont reçu deux Harvey Awards (meilleure nouveauté et meilleur dessinateur je crois).

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0