Onirique Comics 7.1

Accueil du site > Premiers essais > Legends of the Mouse Guard #1-2 & Mouse Guard Free Comic Book (...)

Legends of the Mouse Guard #1-2 & Mouse Guard Free Comic Book Day

mercredi 18 août 2010, par Mathieu Doublet

(Archaia Comics / David Petersen, Jeremy Bastian, Ted Naifeh, Alex Sheikman, Alex Kain, Terry Moore, Gene Ha & Lowell Francis)


Automne 1154. Dans la taverne de June, les souris se rafraîchissent et se détendent en buvant. En buvant beaucoup pour certaines d’entre elles et en dépassant largement l’ardoise que leur autorise la tenancière. Alors celle-ci propose un petit jeu pour la soirée : celui qui racontera une histoire (qui doit forcément contenir des éléments qui se sont réellement passés) aura son ardoise complètement effacée.

June aura au choix : l’histoire de souris défendant un faucon et un renard, celle d’une souris aidant une chauve-souris blessée ainsi que le destin funeste d’un roi souris appelé Oleg (et venant visiblement une région slave au pays des souris).

Ce qui correspond aux trois histoires du premier numéro. David Petersen les encadre avec des pages qui lient les différentes histoires avec un scénario relativement facile pour amener ce style de bouquin. Cela m’a rappelé un arc de Sandman où des voyageurs dans une taverne isolée se racontent des histoires. House of Mystery vient aussi en tête car en plus l’utilisation de dessinateurs invités.
Sauf que Legends of the Mouse Guard fait plus qu’inviter des dessinateurs. Petersen laisse carte blanche à ses invités aussi bien au niveau de l’histoire que du graphisme. Personnellement, les histoires incluses dans ces deux premiers numéros ne m’ont pas renversé. Par contre, les dessins mettent une véritable claque au lecteur, en commençant un vrai coup avec Jeremy Bastian qui réalise des dessins d’une finesse remarquable, rappelant des eaux-fortes ou encore des gravures miniatures. Et sachant que les auteurs ne sont pas particulièrement connus, Legends of the Mouse Guard devient un véritable vivier de découvertes. Alors oui, on retrouve Ted Naifeh, Terry Moore ou encore Gene Ha parmi les deux premiers numéros mais seul le dessinateur de Top Ten réalise un récit long. Naifeh compose en histoire en quatre pages et Moore en deux. On aurait en voir plus des deux auteurs.

Legends of the Mouse Guard développe donc le monde des souris (avec des couvertures qui dépeignent des moments passés de l’histoire souriesque) mais n’égale pas la puissance des deux histoires précédentes.


Mes petits paris :

Envie de lire la suite ? Oui, parce que j’aime les anthologies et que les dessins sont pour l’instant à tomber par terre.
Parution de la suite ? Oui.
Parution du TPB ? Déjà possible de le précommander chez Amazon donc ...
Traduction en français ? Faudrait déjà attendre que Gallimard publie Winter 1152 par chez nous.

P.S. Un petit mot sur le comic-book gratuit fourni par Archaia Comics lors du Free Comic Book Day. Ce dernier est à moitié consacré à Mouse Guard : Spring 1153 (donc juste après le deuxième bouquin) et à moitié au comic-book Fraggle Rock. Pour Fraggle Rock, vous pouvez passer, c’est vraiment destiné aux plus jeunes lecteurs et passé le côté nostalgie, les histoires sont trop mièvres à mon goût. Pour Mouse Guard, c’est du solide de chez solide. 11 pages racontées par Gwendolynn qui nous présente le monde des Gardes Souris tel qui il est désormais. Des mystères, une situation de reconstruction et surtout une envie : vite lire la suite. Sauf que, ce qui est prévu pour l’instant, c’est la mini-série The Black Axe qui est donc un récit se déroulant bien avant Fall 1152. Il faudra donc attendre bien une année avant que ce nouvel opus n’arrive en comic-shop à moins que Petersen arrive à suivre un rythme mensuel ... En tout cas, ça donne vraiment envie de lire la suite.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0