Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > DC Comics > Batman > Red Robin #5-12 : Council of Snakes & Collision

Red Robin #5-12 : Council of Snakes & Collision

mercredi 4 août 2010, par Mathieu Doublet

(DC Comics / Christopher Yost / Ramon Bachs, Marcus To & Talent Caldwell)

Quand on se prend quelques coups d’épée dans le buffet, ça n’est jamais une bonne nouvelle. Et voilà comment Tam Fox, fille de
Lucius dont la mission est de retrouver Tim Wayne, retrouve le jeune homme allongé sur un lit avec une jeune femme elle aussi en
sale état, le tout dans une belle mare de sang. Mais ça n’est pas la moindre des suprises pour la jeune femme puisqu’elle est rapidement
rejointe par des ninjas de la ligue des assassins qui recupèrent tout le monde. Quand Tim se réveille, il est en terrain des plus hostiles
et pense qu’il a eu droit au traitement des puits de Lazare. Pourtant, il n’en est rien. La ligue des assassins est la cible d’un certain
"conseil des serpents" et puisque Red Robin et Prudence sont les deux seuls à s’être sortis de leur ambuscade, ce sont maintenant les experts.
Pour Tim Wayne / Drake, le choix n’est pas très facile mais que répondre quand la Ligue des Assassins vous demande de les aider ? Surtout
quand ils ont ce qui ressemble de plus en plus à un otage ?

Christopher Yost tisse donc la première année de red Robin en deux parties qui sont forcément liées et dont on comprend qu’elles soient parues
ensemble. Tim Drake en sera pour ses frais et aura de grands choix à faire et surtout à supporter. Il devient du coup peut-être un peu trop puissant
et pose la question de celui qui porte la cape de Batman. En effet, Ra’s Al Ghul a un grand projet derrière tout ça et je me suis demandé si il n’y avait
un peu trop de coups de chance pour Drake afin de l’amener à une telle position. Pour le reste, le scénariste fonce, n’oublie pas son idée de départ
(la fin de The Grail avec Tim qui découvre que Batman n’est pas mort) et donne du fil à retordre à son héros aussi bien dans des dangers physiques
et des ennemis bien retors que concernant son identité secrète avec laquelle la Ligue des Assassins n’est pas des plus subtiles. En terminant son run
(la série est reprise par Fabian Nicieza au numéro 13), Yost amène un nouveau status quo pour le personnage qui sera forcément très éphémère vu que le retour
d’un certain personnage ne devrait plus tarder.

Et Yost est plutôt gâté niveau dessin. Ramon Bachs signe le numéro 5 et est égal à ce qu’il a fait sur l’arc précédent. Il laisse ensuite la main à Marcus To.
L’artiste fait partie de l’écurie Aspen et passe chez DC comme bon nombre de ses aînés (Michael Turner ou Talent Caldwell). Le résultat est des plus sympathiques et
convaicants. Le graphisme est fin, l’action percutante, les héroïnes assez sexy et les personnages en costumes sans un poil de gras. Les décors ne sont pas le fort
de l’artiste mais cela n’est pas très dérangeant vu que l’action se passe dans des endroits qu’on imagine relativement pauvres en décor (comme le vrai-faux QG de la Ligue
des Assassins). En tout cas, les pages ont une sacrée patate et pour un titre orienté action comme Red Robin, cela convient tout à fait.

Je n’ai pas parlé du Batgirl #8 qui s’insère entre les numéros 9 et 10 de Red Robin mais il ne se distingue pas du reste. Le fait que Talent Caldwell se charge des dessins fait
qu’il y a une certaine homogénéïté avec les pages de To (même si Caldwell est vraiment plus proche du style de Michael Turner). Ce numéro et l’apparition de Batgirl fait aussi
que Tim va se trouver rapidement coincé dans un triangle amoureux (voire même un carré si jamais Zoanne revient dans l’histoire). Encore des soucis pour Tim qui va avoir pas mal
de choses à gérer et qui ne se doute pas qu’il est loin d’être sorti d’affaire. En clair, c’est de la très bonne série de super-héros dans le registre Batmanien, c’est en continuité
avec tout le reste et ça apporte sa petite pierre à l’édifice de la Bat-family.


Pour acheter ce livre : (Le numéro de Batgirl est inclus dans ce TPB.)

En VO :

Sur Amazon.com :

Sur Amazon.fr :