Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Image Comics > Forgetless #1-5

Forgetless #1-5

dimanche 11 juillet 2010, par Mathieu Doublet

(Image Comics / Nick Spencer / Scott Forbes, Jorge Coelho & Marley Zarcone)

Forgetless est le nom d’une boîte de nuit new-yorkaise qui ferme ses portes ce soir. Passé 22 heures, personne ne sera plus accepté et
tout ceux qui resteront sur le carreau louperont tout simplement un morceau d’Histoire. Avec un grand H, si si. Alors forcément, il va y avoir
du monde. Dont Sara et Sonia qui sont à la fois deux top-models mais aussi deux assassins. Alors allez comprendre pourquoi la seconde est en
train de glisser sa langue dans la bouche du type qu’elle menaçait quelques minutes auparavant d’un flingue et qu’elle est censée buter pour
recevoir des monnaies sonnantes et trébuchantes ... Allez savoir comment ce même type a pu rentrer chez Forgetless, est-ce que ses vidéos Youtube
complètement débiles où il baise tout et n’importe quoi l’a vraiment rendu célèbre ? Allez savoir comment trois jeunes DJ-wanabee vont faire en sorte de rentrer dans la boîte de nuit
alors qu’ils ne sont pas majeurs (qu’ils n’ont pas 21 ans donc) ... Allez savoir ce que vient faire là un koala géant qui ne va pas demander longtemps
ce qu’il se passe puisqu’il se prend deux pruneaux en plein caisson ...

Oui, je ne vous le fais pas dire, Forgetless, c’est du bizarre. Nick Spencer, c’est le scénariste plus ou moins inconnu mais fort prolixe puisque celui-ci
sort moult mini-séries chez Image Comics dans la division Shadowline. Pour Forgetless, il place son intrigue dans le premier numéro et prend chacun des autres
numéros pour développer chacun de ses personnages principaux pour tout fermer très proprement dans une conclusion ayant quelques petites surprises bien sympathiques.
A côté de tout cela, l’histoire des trois loosers en complément se révèle des plus claires et des plus logiques et garde là aussi son côté agréable grâce à des
personnages hauts en couleur même si légèrement crispants.

Je ne me suis rendu compte qu’à la fin que la gestion des dessins dépassait la simple gestion des deadlines. En effet, Scott Forbes et Jorge Coelho se partagent les numéros
de la mini-série. Cela leur permet de réaliser les 18 pages de chaque numéro en deux mois mais la répartition des planches se fait en fonction des personnages ce qui permet
de mélanger les styles tout en gardant un ensemble harmonieux. Le premier a un style rappelant la simplicité du style des frères Luna avec des personnages bien plus cartoony. Coelho est lui plus
détaillé dans ses personnages
et ses décors avec pour lui aussi, un style particulier à la fois plus réaliste mais aussi très caricatural.
Quant à
Marley Zarcone, elle m’a séduit avec l’illustration du second récit tout au long des cinq numéros dans un style qui n’est pas sans rappeler celui de Brandon Graham (Multiple Warheads, King City).
Rien de surprenant puisqu’elle a vécu dans une communauté d’artistes où se trouvait aussi Graham. A noter qu’elle a aussi participé au second opus de l’anthologie Popgun.

Bref, Forgetless est un récit un peu à part. Avec des personnages dont l’une des obsessions est le sexe, il n’est pas conseillé à tous les lecteurs. Une fois ce côté "mature readers" passé, le lecteur pourra
apprécier cette histoire bien fichue, quelque part entre le récit intimiste, l’action pure et les personnages complètement à la ramasse.


Forgetless n’est pas encore prévu en TPB.