Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Autres éditeurs > Syncopated : An Anthology of Nonfiction Picto-Essays

Syncopated : An Anthology of Nonfiction Picto-Essays

samedi 26 juin 2010, par Mathieu Doublet

(Villard / Edité par Brendan Burford)

Nouvelle anthologie et nouveau rayon au niveau des histoires qui composent ce recueil. En effet, tout commence par les mémoires d’un jeune homme qui déménage de la ville pour arriver dans une ferme demandant bien du travail mais qui permettra aussi de tisser des liens d’amitié et d’entraide comme les urbains en voient peu ; on continue par l’histoire de la carte postale, d’un collectionneur de jazz, d’images de parc naturel, de figures paternelles, de la conception d’une très étrange galerie de graffitis qu’on ne peut voir qu’à travers des bouches d’aération, d’une partie de pêche, .
Les choses prennent ensuite une tournure bien plus sérieuse avec un petit tour dans le camp de prisonniers de Guantanamo et l’histoire d’une émeute raciale. Viennent ensuite les pensées d’un auteur d’origine amérindienne, le récit d’une adoption, des clichés de musiciens dans le métro, la révélation d’une nouvelle perturbante dans une famille, un récit à l’honneur du scientifique Dvorak qui conçut un autre clavier (que les azerty et qwerty).
On finit sur l’histoire d’une petite foire sur la côte Ouest des Etats-Unis ainsi qu’un étrange récit de joueurs d’échec.

Vous voyez qu’on est très loin d’anthologie comme Popgun ou même Flight (qui paraît désormais chez le même éditeur que Syncopated) puisqu’on est dans récits "réels", vécus. L’ensemble fonctionne bien, les histoires sont bien fichues et ont au moins cette volonté de coller à la réalité sans trop en faire. On n’est absolument pas dans le cadre d’un récit plus grand que nature, le but n’est pas de faire croire à des histoires extraordinaires sous le couvert du "cette histoire est tirée de faits réels" mais de montrer des tranches de vie. Alors oui, ce n’est jamais d’une extrême puissance (quoique le récit de Nate Powell, l’auteur de Swallow Me Whole, prenne quand même aux tripes) mais c’est toujours intéressant. On apprend parfois certaines choses, on rencontre des personnages particuliers mais jamais placés comme des héros ou des légendes, le rythme est celui de la vie.

Alors c’est du noir & blanc, les auteurs n’ont pas toujours un style graphique très facile à aborder pour qui lit uniquement du mainstream, et le bouquin est relativement cher par rapport aux autres anthologies citées ci-dessus (mais on a droit aussi à un bouquin plus grand) avec seulement 153 pages. En totu cas, malgré son titre assez pompeux (Nonfiction Picto-essays ? Houlà !), Syncopated est un moment de lecture très agréable.


Pour acheter ce livre :

En VO :

Sur Amazon.com :

Sur Amazon.fr :