Onirique Comics 7.1

Accueil > Para-comics / Meta-comics > Films / Séries TV > Iron Man 2 (2010)

Iron Man 2 (2010)

dimanche 2 mai 2010, par Mathieu Doublet

Réal : Jon Favreau, avec Robert Downey Jr, Gwyneth Paltrow, Mickey Rourke, Sam Rockwell, Scarlett Johansson ...

Tony Stark a un gros gros souci. Son coeur artificiel qui permet aussi de faire fonctionner l’armure d’Iron Man tourne
au palladium et vu comment les cartouches de recharge crament, on se dit que tout cela n’est pas des plus sains pour son
corps. Mais vu que le millardaire est plutôt du genre à foncer et à vivre sa vie à 200%, il décide de faire comme si de
rien n’était et surtout de ne rien dire à personne, en particulier à sa secretaire / assistante / compagne entre guillemets,
Pepper Potts. Et pour l’instant, Stark a aussi d’autres gros soucis : le plus gros et celui dont il a connaissance, c’est que
le gouvernement américain considère que l’armure d’Iron Man est une arme et qu’elle doit donc être remise aux militaires. Stark
contre-attaque et déclare que l’armure étant une partie de lui-même, la céder au gouvernement serait quasiment de la prostitution.

Celui qui aimerait bien faire tomber Tony Stark, c’est Justin Hammer, un autre millardaire spécialiste de l’armement. Il va faire la
connaissance d’Ivan Vankov, fils de son père, ancien ingénieur russe qui a mis au point le réacteur nucléaire miniature d’Iron Man en
compagnie d’Anthony Stark. Quand Vankov passe l’arme à gauche, son fiston se met au boulot et va chercher à détruire Tony Stark, histoire
d’avoir sa revanche. vankov et Hammer vont donc s’associer mais une association de deux coquins n’est pas des plus solides, reste à savoir
qui se fera avoir et si Stark va réussir à soutenir la pression de ses ennemis, du gouvernement américain et du SHIELD qui s’installe
de plus en plus confortablement.

Alors la grande question c’est "est-ce que ce film est un bon film, un film aussi agréable que le précédent ?" Et la réponse est "oui !".
Downey, Jr. incarne toujours avec une grande classe un Tony Stark qu’on admire mais qu’on aimerait aussi baffer un bon nombre de fois, la
faute à un énorme ego et des prises de décision pas toujours super futées. Gwyneth Paltrow est un peu en deça par rapport à l’opus précédent
ce qui n’empêche pas le personnage de Pepper Potts de bien évoluer. Happy Hogan est lui plus présent, et on sent que Jon Favreau qui incarne le
personnage, est beaucoup plus à l’aise avec la réalisation et se donne donc un peu plus de place dans le film.
Ne connaissant pas vraiment la série de comic-book Iron Man, il m’est difficile de juger de l’adaptation faite d’Ivan Vanko / Whiplash. Mickey
Rourke est un véritable monstre, cabotine un poil mais se révèle un méchant plus subtil que celui d’un film hollywoodien standard avec des muscles,
un cerveau et surtout une véritable discrétion. Hammer est le second "vilain" plus équivalent de Stark qui s’accapare la couverture publique et qui
couvre les agissements du premier méchant.
En ce qui concerne les héros et le fait qu’Iron Man fasse partie d’un univers partagé, Samuel L. Jackson reprend son rôle de Nick Fury (déjà vu dans
la scène post-générique du premier film) avec plaisir et beaucoup de justesse. Scarlett Johansson dans son rôle de veuve Noire est tout bonnement parfaite
avec une superbe scène d’action qui met en avant les compétences de combat de Natasha Romanova. Bon OK elle est un poil photoshoppée sur ses photos de mannequin
mais pour le reste, c’est parfait. Ce qui est aussi parfait, c’est sa relation ambigüe avec Stark. Vu que le film est plutôt calqué sur une version aseptisée des
Ultimates, le lecteur du comic-book sent que leur relation est plutôt bien fichue. Espérons juste qu’elle ne se termine pas comme dans Ultimates 3 ...

Alors est-ce le film de super-héros parfait ? Non, peut-être pas mais les défauts que je vais écrire par la suite sont vraiment de l’ordre de la broutille. La scène
d’ouverture à Moscou m’a bien fait rire parce que si Vanko et son père vivent dans un appartement qui semble en très mauvais état, si Ivan Vanko est aussi crado, il me
semble douteux qu’il achète une marque de vodka assez chère. Le product placement n’est pas toujours raccord avec la vraisemblance cinématographique.
Un peu plus embêtant est la scène de baston finale du film. Tony Stark et James Rhodes (excellant lui aussi dans le film) vont devoir se bastonner contre pas mal
de robots. A mon avis, la scène est un poil trop longue et aurait méritée d’être amputée de quelques minutes car le film a déjà fait dans la surenchère d’explosions.

Mais vous voyez que ces défauts sont bien mineurs et je ne peux que vous assurer que les deux heures du film se déroulent à une vitesse tout simplement bluffante, c’est
bien simple on ne voit pas le film passer. Du tout bon et on ne peut qu’attendre la suite des aventures de Tony Stark avec impatience. Restez bien après la fin du générique
car une minuscule surprise vous y attend.

Pour ceux qui seraient partis avant la fin, voilà ce que vous avez loupé : http://www.youtube.com/watch?v=Wk3r... (je ne vous garantis pas l’existence ad vitam aeternam du lien par contre ...)

Messages

  • J’ai vu ce film en septembre (donc récemment si on s’en tient à sa date de sortie officielle). Et j’ai eu l’impression de voir un film construit façon James Bond mais ayant pour base l’univers des super-héros Marvel. On y retrouve tous les ingrédients de 007, sauf peut-être la phrase « Stark — Tony Stark ». Quoique l’insistance sur l’ego démesuré du personnage rend presque le cliché obsolète !

    Mon avis personnel : bien fait, divertissant, regardable une seconde fois, mais pas un chef d’oeuvre intemporel.

  • Le bouclier de Captain America qui sert à caler l’accélérateur de particules indoor. Le marteau de Thor dans un cratère. Mmm, y aurait-il un quelconque sous-entendu ?