Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Vertigo > Scalped > Scalped TPB 4 : The Gravel in your Guts

Scalped TPB 4 : The Gravel in your Guts

samedi 1er mai 2010, par Mathieu Doublet

(Vertigo / Jason Aaron / R.M. Guéra & Davide Furno)

Ce livre reprend les épisodes 19 à 24 de la série régulière.

Dashiell Bad Horse n’a pas eu une enfance facile, on le sait. Avec un père junkie et une mère qui tient à ce que son enfant ait les meilleures conditions de vie (enfin dans une réserve indienne, on s’entend), le jeune Bad Horse en a vu des vertes et des pas mûres. S’il y a bien un conseil que son père lui ait donné, c’est de rester loin, très loin de la came. Et jusqu’à présent, l’agent du FBI infiltré s’en est plutôt bien sorti même en sortant et en couchant avec Carol, la fille du grand chef de la réserve, Lincoln Red Crow. En effet, depuis la mort de son précédent amour, la jeune fille n’a trouvé de repos que dans une drogue particulièrement bon marché à fumer. Et quand Dashiell se retrouve au bout du rouleau, à deux doigts de se coller une balle dans le caisson, c’est le moment propice pour passer par dessus le précipice et chuter ...

Si même Red Crow conseille à Bad Horse de rester clean (surtout s’il veut avoir cette promotion et rester en vie), le chef indien a d’autres soucis en magasin. Le principal s’appelle Brass, il s’agit d’un Hmong qui a pour but de surveiller que l’argent de son patron prospère bien dans la réserve de Prairie Rose et de son casino. Or il apparaît que les indiens bossant pour Red Crow sont un peu trop véreux pour les asiatiques, profitant de la réserve pour aller faire leur propre business. Brass décide donc d’agir et Red Crow sent qu’il perd le contrôle de la situation, il n’en faut pas plus pour mettre le feu aux poudres.

Après deux numéros qui sont centrés sur le couple Dashiell / Carol, un couple maudit et étrangement très romantique (cf leur discussion en voix off où les deux personnages s’avouent en pensée leurs secrets et leurs sentiments), Jason Aaron décide de changer de sujet pour le gros de ce TPB. Des tripes pleines de gravats, c’est bien entendu de celles de Bad Horse dont il s’agit. Si celui-ci gagnait en sympathie dans les TPBs précédents, ce tome lui donne encore plus d’honneur et c’est bien comme cela que Lincoln se représente lui-même. OK, il n’est pas un mec sympa mais au moins, il a de l’honneur et du respect pour tout et tous ceux qui l’entourent. Il ne faut simplement pas se mettre dans son chemin. A un autre niveau de crapulerie, on suivra aussi le chemin de Dino Poor Bear qui aura lui aussi fort à faire dans le dur chemin de la vie, à savoir que "bosser pour la police", comme il le fait croire à sa grand-mère, ça n’est pas forcément une bonne idée. Et il s’en mordra bien entendu les doigts.

Même équipe artistique que pour Dead Mothers, Davide Furno s’occupe des deux premiers numéros "fill-ins" avec un style très haché mais aussi quelque chose dans les visages qui le rapprocherait d’un Terry Dodson ou d’un Marini. R.M. Guéra asseoit son style et le look des personnages qu’il maîtrise de mieux en mieux, depuis les visages nobles des jeunes indiens dans les flashbacks, jusqu’aux trognes de crapules, d’alcoolos, de junkie et de Granny Poor Bear, toute fripée et certainement la plus saine du lot.

Bref, The Gravel in Your Guts ne déçoit pas. Les observations que j’ai faites concernant les précédents tomes sont nettement mieux énoncées par Ed Brubaker dans sa préface et on comprend pourquoi Scalped est un titre de qualité.


Pour acheter ce livre :

En VO :

Sur Amazon.com :

Sur Amazon.fr :