Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Autres éditeurs > Gigantic #1-5

Gigantic #1-5

mardi 16 mars 2010, par Mathieu Doublet

(Dark Horse / Rick Remender / Eric Nguyen)

Tout commence par une belle journée à San Fransisco, où un jeune photographe a réussi à décrocher u njob où il doit représenter
des scènes de tous les jours dans sa jolie ville. Mais ce moment agréable en compagnie de sa fiancée va se voir troublé par l’apparition
d’un robot géant qui parle. Au milieu des cris des passants, entre ceux qui viennent de voir leurs proches écrasés par la machine et
les autres qui courent en tous sens pour essayer de sauver leur peau, on n’entend pas les excuses du robot qui annonce que le pire reste
à venir. Celui-ci saute le plus haut qu’il peut ... et explose ravageant le haut des immeubles. Et cela sans compter les extra-terrestres
qui apparaissent pour le pourchasser. Il faut dire que le robot n’en est pas vraiment un et que les extra-terrestres ne sont pas des justiciers qui cherchent à sauver la Terre,
plutôt l’inverse même.

Voilà grosso modo ce que l’on apprend du premier numéro. Enfin on en apprend quand même un peu plus avec une introduction mettant en scène des aliens qui se composent un
grand terrain de jeu avec des créatures aux définitions bien particulières, agressives et jalouses par nature. De quoi créer de bonnes bastons, de grands conflits, de la
télé-réalité comme nos propres producteurs humains n’en rêveraient même pas. C’est une des très bonnes idées de départ de Rick Remender qui réussit à ajouter un côté "Truman Show"
puissance un millard à une histoire typiquement Godzillesque. On y parlera d’expérimentation sur les humains, de manipulation, de culpabilité et on y verra beaucoup beaucoup beaucoup
de destructions.

Eric Nguyen (qui a commencé chez Wildstorm avec Thundercats ou encore Stormwatch Team Achilles) est un collaborateur habituel de Rick Remender puisqu’ils ont déjà travaillé ensemble sur
Tales of the Fear Agent ou encore sur Strange Girl). Le dessinateur nous livre des planches explosives telles qu’on les imaginerait dans un comic-book consacré à Godzilla, enfin à
un Godzilla ayant une ceinture bourrée de bombes nucléaires. Qu’il s’agisse de combats contre l’armée ou de combats entre créatures géantes au beau milieu d’un volcan en éruption, rien ne
lui fait peur et les couleurs de Matthew Wilson réhaussent encore plus ces pages apocalyptiques. Alors heureusment, il n’y a pas que ça et quelques pages se déroulant dans l’espace laissent
au lecteur de temps de souffler mais ces pages sont tout aussi réussies avec une belle brochette d’aliens tous différents.

Gigantic est donc un récit de monstres associé à un récit super-héroïque de rédemption relativement classique à propos de l’avidité des hommes (même si bien évidemment les hommes sont ici les
victimes). Il y a tellement de petites bonnes idées disséminées deci-delà que je ne peux que vous conseiller cette très bonne mini-série.


Pour acheter ce livre : (la couverture n’est a priori pas la bonne mais je n’ai pas réussi à mettre la main dessus)

En VO : (sortie prévue pour mai 2010)

Sur Amazon.com :

Sur Amamzon.fr : (qui donne une date de sortie différente mais bon ...)

En VF : (le 18 mars 2010 chez Akileos)