Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Marvel Comics > X-Men et affiliés > X-Men Legacy : Divided He Stands HC

X-Men Legacy : Divided He Stands HC

mardi 16 février 2010, par Mathieu Doublet

(Marvel Comics / Mike Carey / Scot Eaton, John Romita Jr, Billy Tan, Greg Land, Brandon Peterson & Mike Deodato)

Ce livre comprend les numéros 208 à 212 de la revue X-Men devenue X-Men Legacy et fait donc suite à Messiah Complex.

Spoilers concernant Messiah Complex pour ceux qui ne l’auraient pas lu.


Les X-Men attendaient cela depuis longtemps : une nouvelle naissance mutante depuis le jour M où la Sorcière Rouge annonça que le monde ne verrait plus
aucun mutant. Non seulement, elle a un peu loupé son coup (il en restait 198 après la phrase fatale) mais elle a aussi semé la zizanie dans le monde des
X-Men. Car cette naissance, la petite Hope, est vue sous différents angles. Pour celui du voyageur temporel Bishop, c’est le signe précurseur d’un futur
apocalyptique et cauchemardesque. Il lui faut donc éliminer la gamine rapidement. Forcément, tout le monde n’est pas du même avis et c’est Cable qui est
chargé de protéger la gamine (mais ça, ça se passe dans la série Cable et éventuellement un poil dans Messiah War).

En ce qui nous concerne, Bishop a voulu donc tirer sur Cable et sa protégée mais ces derniers se sont téléportés. Logiquement, la balle a continué son chemin et est venue directement se placer dans la tête de celui qui se trouvait derrière : Charles Xavier. Sachant que le corps a disparu, les X-Men ne savent pas que ce sont Exodus et sa bande qui se sont pointés et ont pris le corps du professeur X. Si Cyclops avait été là, il aurait certainement frappé les mutants rebelles pour les empêcher de s’emparer de son mentor. Et pourtant, Exodus a quelque chose de complètement différent en tête : il cherche tout bonnement à sauver le professeur, aussi bien physiquement que psychiquement. Et si la première phase du plan se passe correctement, la seconde est bien plus problématique. Le professeur n’a plus qu’une vague idée de ce que à quoi correspond son passé et va donc devoir se reconstruire.

Et c’est parti pour la nouvelle intrigue de Mike Carey après une belle fin pour son histoire au sein de Messiah Complex (fin qui éclipsait quasiment tout
ce que l’on attendait de l’événement d’ailleurs). Pour l’heure, le scénariste découpe les cinq numéros en deux parties : la reconstruction de Xavier (avec les Acolytes et Magneto en guest-star) ainsi que sa recherche de vérité. Du coup, Carey va se plonger en pleine mythologie mutante avec les tous débuts et un certain généticien qu’on connaît depuis quelques années déjà.

L’occasion était trop belle pour ne pas employer différents dessinateurs qui alterneront les pages ou les cases avec Scot Eaton et qui dessineront les passages dans la tête de Xavier (fantasmés ou flash-backs). Pour Eaton, on connaît déjà son style et aucune évolution n’est pas à noter. Pour ma part, j’aime assez le travail du dessinateur malgré les multiples traits sur les visages et un encrage qui ne semble pas évident à réaliser.
Les invités sont aussi de qualité différente : Romita Jr ne se casse franchement pas la tête, Billy Tan fait ce qu’il peut pour donner un côté kyrbiesque ou Lee-esque (comme Jim Lee, pas Stan) à son dessin, Greg Land est fidèle à ses habitudes et Brandon Peterson et Mike Deodato nous livrent de jolies planches.

Le seul reproche que l’on pourrait faire à Divided He Stands, c’est qu’il comporte 5 numéros mais n’est qu’un chapitre à quelque chose de plus grand et qui peut même être assez monumental. On verra bien comment tout cela se clôt.


Pour acheter ce livre :

En VO :

Sur Amazon.com :

Sur Amazon.fr :