Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Autres éditeurs > The Ride Home

The Ride Home

vendredi 29 janvier 2010, par Mathieu Doublet

(AdHouse / Joey Weiser)


Nodo est un gnome et sa tâche comme celle de beaucoup de gnomes est de nettoyer. Seulement, il y a deux choses qui le gênent dans son boulot. Premièrement,
il est chargé de rendre propre une véritable poubelle ambulante qui devrait être depuis longtemps rendue à la décharge. Deuxièmement, il est d’une maladresse
assez colossale et levoilà en train d’éternuer juste à côté du petit tas de poussière qu’il vient de ramasser. De quoi recommencer son boulot ...

Le pire, c’est quand même la présence d’un animal familier, en particulier celle d’un chat qui ne serait pas bien enfermé dans sa boîte. Le fait qu’on l’emmène rencontrer le vétérinaire est une circonstance aggravante et voilà que Nodo et le chat font la course dans toute la voiture sans que les humains ne s’en aperçoivent. Et ce qui doit arriver arrive : Nodo se jette en avant pour éviter le félin, se retrouve accroché à l’antenne radio de la voiture qui cède.
Nodo est à la rue et complètement perdu. Malgré sa vie dans la voiture, il n’a aucun sens de l’orientation. Il aimerait donc bien rentrer chez lui mais aucun gnome sur son chemin ne lui sera utile. Seul Ferdinand le dragon des égouts pourrait l’aider et encore ...

The Ride Home est, vous l’aurez compris, un titre destiné aux plus jeunes des lecteurs. Un format "mangaesque", un graphisme tout rond, tout mignon et des personnages attachants à la tête desquels Nodo, le gnome plutôt maladroit. Il y aura bien entendu tout un lot de rencontres rocambolesques, amusantes, émouvantes et dangereuses avant que Nodo ne retrouve sa maison. L’occasion de découvrir tout un peuple invisible composé de gnomes (plus ou moins émancipés) et de dragons mais aussi d’orc et de trolls. Un peu comme si la féérie n’avait jamais quitté notre monde mais nous était tout bonnement fermé.

Joey Weiser (qui a contribué aux anthologies Flight volumes 3, 4 et 5) mène son récit de bout en bout avec finesse et humour. Les cadrages et les expressions des personnages sont diablement bien choisis, l’auteur choisit les mots justes et n’insiste pas sur le texte, ce qui lui permet de donner bien du rythme à son récit. Ce sentiment est renforcé par le peu de cases par pages et les pages du bouquin filent à une belle vitesse. S’il fallait donner un air de parenté à The Ride Home, ce serait sans aucun doute avec Bone. Il y a beaucoup de points communs entre l’oeuvre de Jeff Smith et celle de Joey Weiser : un personnage perdu qui va rencontrer pas mal de monde qui vont
l’aider. Le couple de vilaines créatures que va rencontrer Nodo n’est d’ailleurs pas sans rappeler les stupides rats-garous.

Alors forcément, de par sa taille, The Ride Home ne concurrence pas la portée épique de Bone. Cependant avec sa bonne humeur, sa tendresse et sa maîtrise, il reste un livre très agréable à lire, même pour un adulte ayant gardé son âme d’enfant. Une bonne lecture donc pour un bon moment à passer.


Le site de Joey Weiser : http://www.tragic-planet.com/

Pour acheter ce livre : (surtout vu le prix sur le Marketplac - d’ailleurs vous pouvez voir de quoi retourne le bouquin sur le site d’Amazon.com en suivant le lien)

En VO :

Sur Amazon.com :

Sur Amazon.fr :