Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Autres éditeurs > Irredeemable Vol. 1

Irredeemable Vol. 1

lundi 25 janvier 2010, par Mathieu Doublet

(Boom ! Studios / Mark Waid / Peter Krause)

Ce livre contient les épisodes 1 à 4 de la série régulière.

C’est un oiseau ? C’est un avion ? Non, c’est le Plutonian ! Et s’il est là, c’est pour raser votre ville ! Pourtant,
il n’y a pas si longtemps, il était le symbole de la Liberté et de la Justice. Après avoir rasé la quasi-totalité de
Sky City, la ville qu’il devait protéger, il se décide de courir après ses co-équipiers et de les éliminer avec méthode
et en le loupant personne, pas même les conjoints et les enfants. Alors forcément, les autres super-héros vont chercher
un moyen d’éliminer celui dont on ignore s’il est un mutant, un extra-terrestre adopté ou autre ...

Et puis, pourquoi ce super-héros a-t-il virer de bord ? Qu’est-ce qui a bien pu le pousser à franchir les limites qui le
sépare d’un Dieu capricieux ? De bonnes questions à la réponse si simple ... Mais ce n’est pas pour autant que les humains
et les politiques de tous les pays vont réellement comprendre le problème.

En ouvrant ce bouquin, je me disais qu’Irredeemable était une série Boom ! de plus, portée surtout pour lancer ensuite un
film ou une série télé. Et puis, à la lecture, j’ai trouvé ça à la fois très bien fichu et assez titillant. Bien entendu,
quand Mark Waid écrit sa série, il pense probablement aux héros DC qu’il a aussi manipulé mais qu’il n’a peut-être pas emmené
aussi loin qu’il l’aurait voulu. Ainsi, il n’est pas très compliqué de transposer l’univers d’Irredeemable dans celui de Superman
et de Batman (sachant que le Batman local est l’un des premiers à dégager, prouvant bien qu’il est l’un des héros les plus puissants
malgré son manque de pouvoirs). Il devient donc assez jouissif de voir enfin Superman péter les plombs dans les grandes largeurs pour
toutes les fois où on l’a vu les yeux rouges à déchirer un journal ...

L’histoire est bonne et les dessins le sont aussi. Alors d’accord avec des couvertures par John Cassaday, Barry Kitson ou Dan Panosian
(en forme), ça met la barre assez haut. Et oui, Peter Krause n’a pas un style aussi fin que les dessinateurs présentant le comic-book.
Néanmoins, il ne faut pas croire que les planches de Krause soient laides. C’est loin d’être le cas. Les personnages sont très bien dessinés
et relativement réguliers d’une page à l’autre. Il y a des décors tout à fait corrects et les combats sont dynamiques.

Au final, Irredeemable est une série assez intéressante si elle ne tire pas trop sur la corde. On tient peut-être là un comic-book de la trempe
de Rising Stars avec de jolis dessins. Ce qui est assez enthousiasmant !


Pour acheter ce livre :

En VO :

Sur Amazon.com :

Sur Amazon.fr :

En VF : (merci à la minute Soyouz)

Messages