Onirique Comics 7.1

Accueil du site > Chroniques > DC Comics > Catwoman TPB #3 : Relentless

Catwoman TPB #3 : Relentless

lundi 1er janvier 2007, par Mathieu Doublet

(DC Comics / Ed Brubaker / Cameron Stewart & Javier Pulido)

Ce TPB comprend :
- une partie du Catwoman Secret Files #1
- les numéros Catwoman #12-19 de la série régulière.

Ces événements se passent bien avant Hush et donc bien sûr avant les War Games.


Selina Kyle aka Catwoman a volé quelques diamants. En fait, un bon gros paquet. Puisque ces diamants étaient destinés à un vilain pas beau, la voleuse n’a pas eu beaucoup de scrupules à s’en emparer et grâce à la vente de ces diamants et le concours de son ami Bruce Wayne (elle ignore encore son identité secrète), elle construit un centre communautaire, un centre où les habitants de l’East End pourront trouver du réconfort et des soins à moindre prix. La doctoresse Leslie Thompson donnera aussi son petit coup de pouce alors que Slam Bradley se demande si utiliser cet argent sale n’est pas contre la morale.

Ce que Catwoman ignore, c’est que les diamants appartenaient à Black Mask. Si ce dernier était perçu comme un homme défiguré avec un fétichisme pour les masques assez développé, le cataloguant parmi les doux-dingues pas trop dangeureux des Bat-vilains, Roman Sionis (son vrai nom) a lu, s’est instruit et a developpé un goût pour la torture, sachant la sienne complète. Le fait d’être enfin sorti de cette torture et d’y avoir survécu transforme l’homme qui accepte sa condition de monstre. Il va être prêt à tout pour récupérer ses diamants ou bien se venger de celle qui les a volés. En commençant par faire sauter le centre communautaire le soir suivant l’inauguration.
Selina va aussi avoir fort à faire avec la réapparition d’un gang de jeunes enfants, ce qui rappelle à Selina qu’elle aussi a fait partie d’une bande juvénile : celle de Mama Fortuna. Ce va raviver bien des anciens souvenirs et Catwoman ne sait pas encore que le plus dur est devant elle.

Et Ed Brubaker va se faire un plaisir de déconstruire petit à petit Selina en lui présentant tout d’abord, moults avantages, moults occasions de réparer les erreurs du passé. Occasions qui vont rapidement changer complètement d’oreintation et qui vont troubler aux plus profonds d’eux-mêmes les membres de la famille de Selina aussi bien génétique (avec la soeur de Catwoman) que relationnelle (Slam et Holly en tête). Une déconstruction, une destruction menée petit à petit consciencieusement par celui qui va rapidement devenir l’une des terreurs de Gotham actuellement.

Cameron Stewart accompagne le récit d’une façon absolument fabuleuse. Son style doucement rétro donne toujours cette impression de film noir et si le graphisme est rond, épais et agréable, il prend une tournure sacrément musclée dès que Catwoman ou Slam commencent à se battre. Une mise en page royale, jouant aussi bien sur la fluidité des personnages que sur ce qu’il se passe hors-champ. Que le lecteur complète l’action ou qu’il la suive, ces scènes gagnent en puissance d’une incroyable façon. Je m’en décrochais la machoire à chaque fois tout simplement.

Javier Pulido (dessinateur de Human Target) s’occupe du second arc No Easy Way Down et qui est en fait l’épilogue à Relentless. Son trait est encore plus stylisé que celui de Stewart. Et on gagne énormément. Le monsieur sait aussi faire passer toutes les émotions qui parcourent les personnages avec une économie de traits surprenante et une ambiance homogène à celle de l’arc précédent. Bien entendu, on perd en décor. Mais dans ces pages, il y a tout ce qu’il faut pour suivre une intrigue centrée sur tout le petit monde de Selina.

Relentless comme son nom l’indique sera impitoyable et sans relâche aussi bien pour son héroïne que pour son lecteur. La série Catwoman depuis le relaunch inauguré par Le Grand braquage / Selina’s Big Score ne déçoit jamais et ce troisième TPB est dans la même veine. Du très très bon.


Pour acheter ce livre :

En VO :

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0