Onirique Comics 7.1

Accueil du site > Chroniques > Vertigo > DMZ TPB 1 : On The Ground

DMZ TPB 1 : On The Ground

samedi 21 novembre 2009, par Mathieu Doublet

(Vertigo / Brian Wood / Riccardo Burchielli)

Ce volume reprend les numéros 1 à 5 de la série régulière.


Quand Matthew Roth arrive dans les locaux de Liberty 5, il pense avoir un petit job tranquille à retoucher des photos par exemple. Le souci, c’est que dès qu’il a passé les portes de la chaîne de télé, on l’envoie direct avec le journaliste star Viktor Fergusson, détenteur de plusieurs prix Pulitzer et même d’un Nobel. Direction la DMZ, la zone démilitarisée, en plein au coeur du conflit entre les Etats-Unis d’Amérique et les Etats Libres, qui consiste du New Jersey et de l’Inland. Une des femmes costumées de Liberty 5 laisse entendre à Matthew que c’est une occasion inespérée, à ne pas louper. Le jeune photographe va se laisser prendre et va se retrouver très rapidement en pleine guerilla urbaine. Et n’allez pas imaginer que la presse a un traitement de faveur, d’autant plus quand un cessez-le-feu se termine plus vite que prévu.

Roth va rapidement avoir besoin d’aide surtout lorsque ceux qui l’ont envoyé sur place cherchent à l’abattre. Il a la chance de rencontrer Zee, une étudiante en médecine qui se retrouve à pratiquer par la force des choses, car en étant déjà intégrée, elle va lui ouvrir bien des portes. Reste à trouver ce que Roth pourrait bien faire dans cet enfer, à la fois horrifié par la cruauté des événements et excité par l’aventure qui l’attend à chaque coin de rue.

Avec DMZ, Brian Wood entre dans la cour des grands après plusieurs oeuvres indés dont une mini-série, Demo, qui lui avait valu un succès critque plus qu’honorable. DMZ est intelligemment présénté : en mettant en scène un héros directement dans le feu de l’action, Wood réussit à mettre toutes les chances de son côté. On ne s’ennuie pas une seconde, on a suffisamment de cartouches pour s’identifier au héros, pour aimer les personnages qui l’entourent qui peuvent devenir des personnages secondaires intéressants et tout un monde à développer. Chaque numéro de ce premier volume peut quasiment être pris indépendamment, présente une autre allure de l’île de Manhattan, avec comme idée principale une phrase de Zee : "Chaque quartier a ses propres règles, ne prends rien pour acquis." A ceux qui aiment les "fils rouges", on ne peut pas dire que celui de DMZ soit particulièrement clair. Il existe différentes possibilités dont bien entendu le retour de Matthew Roth parmi les siens, reste à voir ce que ça va donner par la suite.

Pour le dessinateur italien Riccardo Burchielli, c’est aussi la première oeuvre pour le compte d’Américains. Il a essuyé les plâtres en Italie (notamment chez Eura Editoriale pour une série appelée John Doe) et les lecteurs de séries franco-belges seront heureux d’apprendre que le style du dessinateur est loin d’être affilié au genre "comics". Personnellement, j’y ai vu du Tardi mais il y a forcément plus d’une influence dans le trait de l’artiste. Les planches sont très belles, Burchielli sachant aussi bien jouer sur les détails que sur l’épuration de certaines planches (dans le numéro 4 qui se passe en plein hiver). Je n’ai pas beaucoup apprécié les personnages sans pupilles. C’est très régulièrement avec des super-héros masqués, des zombies et des démons mais ici, dans un récit qui se veut très réaliste, j’ai trouvé que cela ne collait pas. Heureusement, ce petit défaut n’est que très rarement présent.

DMZ connaît donc un très bon démarrage. Ce qui me parait étrange, c’est qu’il s’agit de la troisième lecture du TPB et que j’aborde le bouquin à chaque fois comme une nouvelle lecture. Je n’en ai donc pas gardé un souvenir impérissable mais ce défaut est compensé par le fait que chaque lecture fut un véritable moment de plaisir. Une lecture à suivre donc, et déjà dispoible en VF depuis un moment.


Pour acheter ce livre :

En VO :

Chez Amazon.com :

Chez Amazon.fr : (avec des prix défiant toute concurrence sur le Marketplace - moins de 4 euros !)

En VF :

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0