Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > DC Comics > JLA / JSA > JLA The Deluxe Edition Volume Two

JLA The Deluxe Edition Volume Two

samedi 7 novembre 2009, par Mathieu Doublet

(DC Comics / Grant Morrison / Howard Porter, Arnie Jorgensen, Val Semeiks, Gary Frank & Greg Land)

Ce volume contient :
- JLA #10-17
- Prometheus #1 (New Year’s Evil)
- JLA / Wildcats #1

Quand une version pervertie de la JLA, arborant têtes de mort et colorée en vert et violet, commet des actes de violences la véritable équipe se doit de remettre les choses dans le bon sens. Mais les choses ne seront évidemment bien moins simples que prévues. Les héros comprennent que leurs adversaires sont composés de lumière solide, qu’ils étaient surtout là pour enregistrer leur comportement et qu’il fallait bien entendu récupérer l’origine du signal. Aquaman sent qu’il y a quelque chose de familier dans toute cette affaire, le Martian Manhunter part en quête du signal et le Green Lantern Kyle Rayner et le Green Arrow Connor Hawke essaient de gérer ces situations à leur manière. Sans se douter une seconde qu’ils pourraient être surpris par l’ennemi même qu’ils sont censés combattre ...

Une chose est certaine : pour moi, ce volume est bien meilleur au précédent : les menaces sont énormes (un Injustice Gang, Darkseid et Prometheus), les artefacts sont de puissance cosmique et les bastons prennent forcément une toute autre dimension. Grant Morrison utilise son jargon bizarre pour rendre le comic-book encore plus gigantesque et gère bien les personnalités de ces personnages (même si on remarque à peine que Wonder Woman a changé).
On remarque du coup que, oui c’est vrai, Final Crisis emprunte bien des éléments à cette période de la JLA. Toute la première partie (l’arc Rock of Ages) part sur un concept d’un Darkseid gagnant et un passage avec des personnages portant des casques ne sera pas sans rappeler dans un autre contexte ce qui arrive à l’un des héros de Final Crisis (y compris dans son propre titre).
Le second arc "Strength in Numbers" met en place Prometheus et sa clé cosmique. Un personnage très puissant aux pouvoirs incontrôlables que l’on reverra très rapidement dans Gotham Knights à l’époque d’Infinite Crisis. Cette première apparition par Grant Morrison est très bonne et montre un homme motivé par la vengeance et par une définition du bien et du mal déviante mais compréhensible. Il sera intéressant de voir par la suite comment il évolue et fait partie des "alliés" de Batman.
Toujours dans une optique Final Crisesque, le one-shot JLA / Wildcats présente des éléments qui feront partie de l’univers DC de façon importante. On a droit à un ennemi encore une fois, très puissant, qui deviendra même l’Omega de l’univers. Et ce one-shot semble valider l’idée que l’univers Wildstorm est l’une des Terres parallèles de l’univers DC. Il est à noter que le Bleed n’est pas encore intégré par Morrison (Ellis n’est pas encore passé par là) et que le liant entre univers est des plus colorés.
Ah oui, on notera aussi que le one-shot Prometheus se passe dans le cadre d’un New Year’s Eve qui n’est pas sans rappeler le très récent Faces of Evil ...

Des histoires bien meilleures et c’est à croire que même Howard Porter s’améliore dans ses planches et ses couvertures. Le tout m’a l’air plus régulier et tout simplement plus joli. Le fill-in par Arnie Jorgensen est pile poil dans la continuité du style de Porter et les planches de Gary Frank et Greg Land sont par contre bien discernables même si les artistes n’ont pas encore le style qu’on leur connaît. Quant à Val Semeiks, disons simplement que l’histoire réussit à faire en sorte qu’on ne porte qu’un oeil discret au graphisme. Ca n’est pas mauvais mais on sent bien qu’on est dans les années 90.

Ce second volume de la JLA est donc bien meilleur que le premier et j’ai bien fait de suivre mon esprit de collectionnite et de donner une chance supplémentaire à ce titre. Tous les éléments Morrisonniens sont là et ceux qui ont apprécié Final Crisis devraient aussi apprécier ces prémices.


Pour acheter ce livre :

En VO :

Sur Amazon.com :

Sur Amazon.fr :