Onirique Comics 7.1

Accueil du site > Chroniques > Autres éditeurs > Teenage Mutant Ninja Turtles > Teenage Mutant Ninja Turtles #19-23

Teenage Mutant Ninja Turtles #19-23

vendredi 23 octobre 2009, par Mathieu Doublet

(Mirage Studios / Kevin Eastman, Peter Laird & Mark Martin / Jim Lawson & Mark Martin)


JPEG - 21.4 ko

Northampton, c’est agréable mais au bout d’un moment, ça commence à devenir lassant. Ce qui tracasse véritablement Raphael, c’est que les tortues se sont pris une pillée par les soldats du clan Foot et d’un Shredder ressuscité et qu’elles se voilent la face en pensant que tout va bien. Raphael se fâche tout rouge contre ses frères et décide de retourner à New York pour une petite attaque vengeresse.

Une fois leurs affaires réglées, les tortues vont répondre à un attentat à la bombe sur l’appartement d’April O’Neil alors que la jeune Dale Evans McGillicutty est abordée par un extra-terrestre qui lui demande de reprendre la route à bord de sa machine à voyager dans le temps ...

Deux aventures complètement différentes au sein de ces cinq épisodes. Les trois premiers qui composent l’arc "Return to New York" nous présentent les tortues d’Eastman & Laird, qui doivent affronter celui qui les a embarqués dans un trip depressif. Si les numéros ne sont qu’un long combat, ils montrent aussi toute l’organisation du clan Foot, leurs moyens technologiques et spirituels et nous montre aussi le retour d’un personnage inattendu. L’occasion pour les pères des tortues de mélanger l’aventure avec un grand A avec des moments de bravoure mais aussi de bourrinades.
Si Eastman met en scène, c’est à Jim Lawson que revient le gros du boulot. Et autant dire que le dessinateur s’en sort plus que bien. Comme d’habitude, ce sont les humains qui pêchent (la splash-page avec l’arrivée de Shredder montre bien que le dessinateur ne maîtrise pas l’anatomie humaine détaillée) mais pour le reste, il y a un gros travail d’ombre et de détails.

Les deux autres numéros reprennent une aventure démarrée au numéro 16 et dont on n’attendait pas forcément de suite. Mark Martin tisse un numéro 22 complètement incompréhensible. Enfin, ça n’est pas que c’est incompréhensible mais le manque de transistions et d’indices spatio-temporels empêche le lecteur d’avoir une image nette de ce qui se passe. Les gens de chez Mirage Studios sont a priori du même avis et le numéro 23 va récapituler ce qui s’est passé précédemment. A partir de là, c’est du grand n’importe quoi super fun avec à bord une parodie du Punisher, le FannyWacker (qu’on pourrait traduire par "Le botteur de fesses").
Comme pour le numéro 16, Mark Martin excelle dans la partie graphique. C’est drôle, c’est cartoon, c’est bien mis en scène et les humains mieux représentés même si dans une situation d’exaggération.

Ces cinq numéros montrent bien toute l’ambivalence du titre et le fait qu’Eastman & Laird laisse la franchise partir dans tous les sens ce qui, pour le lecteur curieux, mérite le détour.

JPEG - 21.4 ko
JPEG - 34 ko
JPEG - 34.8 ko
JPEG - 28.4 ko
JPEG - 25.9 ko

Pour lire ces épisodes, une seule adresse : http://www.ninjaturtles.com

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0