Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > DC Comics > JLA / JSA > Justice Society of America HC 5 : Black Adam & Isis

Justice Society of America HC 5 : Black Adam & Isis

mercredi 21 octobre 2009, par Mathieu Doublet

(DC Comics / Geoff Johns, Jerry Ordway & Matt Sturges / Jerry Ordway, Dale Eaglesham & Fernando Pasarin)

Ce tome contient les épisodes 23 à 28 de la série régulière ainsi que les quelques pages estampillées "Origins & Omens".

Après les dissentions apparues avec Magog (cf Thy Kingdom Come Pt. 1, 2 et 3), Hawkman se fait mettre à la porte. Reste le cas de la jeune génération qui est à régler et les piliers que sont Alan Scott, Jay Garrick & Ted Grant se demandent si la Justice Society of America peut accepter un grand nombre de membres et quelles sont les qualités nécessaires aux candidats.
Ils ignorent bien entendu ce qui se trame dans les locaux du nécromancien Felix Faust, le fait que ce dernier ait ressucité Isis mais qu’il ait aussi mal fait son boulot. L’épouse de Black Adam a encore suffisamment de force pour créer un lien avec la Terre ce qui lui permet de donner un signe de vie à son époux. Et Black Adam a toujours été, comment dire ..., très inspiré par sa femme. Le souci, c’est qu’une résurrection, ça laisse des traces et qu’Isis est maintenant convaincue qu’il faut nettoyer la Terre de fond en comble afin d’en recommencer l’histoire de zéro.

Ce tome ne contient aucune surprise. Geoff Johns réutilise une des pistes scénaristiques de 52 et la boucle sans grande inspiration, la conclusion rappelant déjà ce qui est arrivé à Black Adam à la suite de World War III. Il laisse aussi un terrain relativement vierge avec un dernier numéro (le 26) qui montre bien ce qu’est la Justice Society : une grande famille. Etrange aussi que le scénariste se dépeigne finalement comme étant Starman, le côté joyeux de la bande alors que Johns est plutôt connu pour ses intrigues dramatiques.
La transition avec Ordway est donc en demi-teintes avec une histoire concernant les égyptiens pas super convaincante. Ordway signe pourtant deux numéros assez intéressant avec la société menacée par un fantôme. Le message même est assez surprenant et humaniste, bref une bonne surprise.

Je n’ai pas beaucoup apprécié les dessins de ce tome. Jerry Ordway est bien entendu très old-school, il faut donc s’y préparer même si les planches "flash-backs" sont jolies. Dale Eaglesham termine son run avec Johns et on sent qu’il est maintenant plus concerné par Fantastic Four. Le numéro démarre donc assez bien mais rapidement l’encrage devient moins fin.

Black Adam & Isis est donc un tome de transition. Les quelques pages "Origins & Omens" ne proposent que quelques cases prémonitoires mais annoncent aussi ce qui va arriver éditorialement parlant à savoir deux titres pour la JSA : Justice Society of America (par Bill Willingham) et JSA All-Stars (par Matthew Sturges). On va bien voir ce que les scénaristes de Fables, Jack of Fables mais aussi Shadowpact nous réservent.


Pour acheter ce livre :

En VO :

Sur Amazon.com :

Sur Amazon.fr :