Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Autres éditeurs > Hero Happy Hour Super Special

Hero Happy Hour Super Special

mercredi 26 août 2009, par Mathieu Doublet

(Geekpunk / beaucoup de monde)

Souvenez-vous, dans "Les Nuls, l’émission", Carrette, Chabat, Farrugia et Lauby imaginait des héros Marvel ou DC se
réunir au comptoir d’un bar, le plus souvent pour raconter une blague. Hé bien, c’est maintenant chose faite en version
papier avec Hero Happy Hour. Le lieu central de la série est le Hideout, un bar pour super-héros et super-méchants. On y retrouvera
des bandits qui ont quitté leur prison et qui ne cherchent qu’à boire un verre sous le regard planqué d’un super-héros qui n’attend
qu’une chose : que les vilains se rebiffent. On retrouvera un ours, un scientifique particulièrement torché, un Robin qui commet une
erreur alors qu’il drague, et un Superman qui est conscient de n’être qu’un personnage de bande dessinée.

La création Dan Taylor et Chris Fason attire quand même pas mal de beau monde : Steve Niles, Ben Templesmith, Scott Morse, Jon Kovalic (avec
ses personnages de PvP), Todd Nauck ou encore Gail Simone. Toutes les petites histoires qui composent ce recueil ne sont peut-être pas
très originales, ne sont peut-être pas se taper la cuisse à chaque fois mais fourmillent de petites idées diablement sympathiques qui vous laisseront
un sourire longtemps accroché au visage.

C’est en tout cas un plaisir pour les yeux : malgré la taille réduite des planches (il y a visiblement eu un problème et les planches auraient pu être
plus grandes par rapport à la taille du bouquin), on voit bien que les dessinateurs, chacun dans leur style, assurent. De Todd Nauck au rendu le plus proche
des comic-books super-héroïques (normal, il officie sur Wildguard, titre sur lequel il faut que je jette un oeil) à Brett Weldele (au style plus brouillon,
plus nerveux mais aussi efficace), il y en a pour tous les goûts.

Dommage que la diffusion de ce livre ne soit pas plus développée parce qu’il y a matière à attirer le lecteur. Hero Happy Hour Super Special est fun et n’a aucun
rapport avec la femme aux cuisses ouvertes de la couverture.


Acheter ce livre en VO sur Indyplanet