Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Autres éditeurs > Mr Stuffins #1-3

Mr Stuffins #1-3

dimanche 13 septembre 2009, par Mathieu Doublet

(Boom ! Studios / Andrew Cosby & Johanna Stokes / Axel Medellin Machain)


Le docteur Wong a travaillé sur une arme pour le compte de l’armée américaine. En tout cas, c’est ce qu’il croyait. Quand il se rend
compte que son employeur veut vendre son invention au plus offrant, il décide de s’enfuir et, pourchassé par des hommes à lunettes de
soleil tout droit sortis de matrix, il met le programme dans un ourson en peluche qui chante habituellement des comptines.
L’ours en peluche ne tarde pas à être acheté par un petit garçon appelé Zach dont la vie n’est pas facile : entre des parents qui divorcent
et une grande soeur qui traîne avec des mauvais garçons en moto, autant dire que Zach n’a pas l’attention dont il a besoin.

Et ce qui doit arriver arrive : l’ours en peluche se révèle être une arme de guerre offensive et défensive dont la principale directive est
de protéger son propriétaire, même d’autres peluches inoffensives. Pourtant Mr Stuffins (le nom de l’ours) a conscience que le danger est dans
les parages et quand le propriétaire du programme cherche à le récupérer, la vie de Zach et de sa famille va prendre une tournure pour le moins
particulière.

Andrew Cosby (patron de Boom ! Comics) et Johanna Stokes sont deux scénaristes de la série télé Eureka. Avec Mr Stuffins, ils partent d’une idée
assez séduisante (une arme efficace et intelligente coincée dans l’un des jouets les plus inoffensifs jamais créé) et tentent de mettre en scène
une histoire digne de ce nom. J’avoue avoir eu l’impression de lire un épisode de série télé familiale. Les rebondissements et la fin de l’histoire
sont d’un "politiqement correct" trop prononcé. Le pire, c’est qu’en lisant les trois numéros de la mini-série, on voit difficilement comment les
scénaristes auraient pu tourné leur histoire autrement. Tout est logique, limpide, sans surprise même ce qui est certainement le point faible de l’histoire.

Et ce n’est malheureusement pas le dessinateur Axel Medellin Machain qui va permettre de rendre ce comic-book incontournable. Alors le dessinateur n’est
absolument pas mauvais, son style est plus ou moins proche de Cory Walker sur Invincible, son Mr Stuffins est excellent avec des expressions et des poses
dignes de n’importe quel action-hero mais tout cela ne suffit pas.

Mr Stuffins part donc d’une idée de départ très amusante mais dont le développement est trop passe-partout pour qu’on puisse conseiller le titre à n’importe
quel lecteur de comics. A moins que ce soit une série pour enfants, ce qui ne serait pas particulièrement étonnant. Peut-être est-ce pour cela qu’on retrouve
des couvertures signées David Petersen, l’auteur de Mouse Guard.


Pour acheter ce livre : (le TPB contient 22 pages de bonus - à moins qu’il contienne la première version de Mr Stuffins publiée en 2007 avec un autre dessinateur)

En VO :

Sur Amazon.fr :

Sur Amazon.com :

=0000FF&bc1=000000&bg1=FFFFFF&f=ifr" style="width:120px ;height:240px ;" scrolling="no" marginwidth="0" marginheight="0" frameborder="0">