Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Autres éditeurs > Terry Moore > Echo TPB 2 : Atomic Dream

Echo TPB 2 : Atomic Dream

mardi 25 août 2009, par Mathieu Doublet

(Abstract Studios / Terry Moore)

Ce TPB reprend les numéros 6 à 10 de la série régulière.


Nous avions laissé le garde forestier Dillon et Julie, la jeune photographe à la vie personnelle plus que compliquée qui s’est retrouvée
couverte d’un métal liquide, en vadrouille accompagnés d’une bande de motards afin que des scientifiques sans scrupules responsables de
l’accident de Moon Lake ne mettent la main sur la jeune fille et sur le plastron qu’elle porte.
Plusieurs personnes sont à leur recherche : Ivy, une sorte d’agent secret embauchée par les papas de l’armure Phi et une autre personne
plus mystérieuse, finalement bien plus puissante mais qui ne paye pas de mine. Et ces deux personnes sont capables de repérer Julie et Dillon
par des moyens différents mais aussi efficaces. Dommage pour le couple qui vient de se former involontairement. Il va falloir rester en vie et
cela ne va être chose simple d’autant plus que Julie commence à parler de l’ex de Dillon alors que les deux jeunes femmes ne se connaissent pas
le moins du monde.

Terry Moore développe son petit monde en s’attachant surtout à deux personnages : celui d’Ivy, bien plus présent dans son enquête et très ambigüe
dans le sens où on ne comprend pas vraiment jusqu’où sa froideur et son empathie envers Julie peuvent l’emmener ; et celui d’Annie, dont on parle
bien entendu, par le biais de souvenirs mais pas que ...
Oui, il y aura de l’action et des courses poursuites mais ça n’est pas tellement ce qui prédomine dans Echo. Moore tient plus à ses personnages
et à leurs différentes confrontations qu’elles soient les yeux dans les yeux ou par le biais du téléphone. A chaque fois, le scénariste réussit à
rendre ses discussions intéressantes et n’a pas encore atteint l’effet de répétition. Ce qui montre aussi que les personnages sont tous très attachants
(à part un) et qu’on aime les retrouver.

Pas grand chose à ajouter concernant le dessin par rapport au volume précédent : c’est toujours aussi bon, les femmes sont toujours aussi séduisantes.
Juste un léger bémol sur certains personnages qui meurent dans ce numéro et dont l’effet, par l’absence de couleur, n’est pas aussi répugnant que
l’auteur voudrait nous le faire réaliser.

Atomic Dream est donc aussi bon que le premier TPB et les numéros suivants confirment déjà la bonne forme du titre qui devrait s’étaler sur 30 numéros dont
six TPB.


Pour acheter ce livre :

En VO :

Sur Amazon.fr :

Sur Amazon.com : (TPB et intégrale)

En VF :