Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Vertigo > Zatanna - Everyday Magic

Zatanna - Everyday Magic

jeudi 13 août 2009, par Mathieu Doublet

(Vertigo / Paul Dini / Rick Mays)

Zatanna en a assez : malgré tous ses efforts, elle n’arrive pas à détrôner son concurrent, Tony Bennett. Elle voit donc qu’elle
a laissé de côté ses parents et ses amis et décidé de calmer le jeu et de retourner chez elle. Malgré le sort de protection, elle
retrouve une vieille connaissance dans son lit : John Constantine. Ce dernier s’est laissé charmer par une jeune et jolie soricère
gothique qui lui a collé une bouche dans la main. Cette bouche appelle un démon qui doit venir chercher Constantine échangé par la jeunette
contre un artefact magique. Zatanna doit donc, à moitié à contre-coeur, aider le britannique à résoudre son petit souci paranormal.

Bien entendu, cela ne va pas être chose complètement facile pour la sorcière et va permettre à Paul Dini de nous donner quelques scènes
d’action et d’humour. Le scénariste adore le personnage, étant lui-même marié à une magicienne du nom de Misty Lee dont la ressemblance
avec Zatanna est plus que frappante. Alors oui, l’histoire est d’une grande simplicité mais Dini va bien l’étoffer grâce à des flash-backs et
aux réflexions d’un lapin partenaire de Zatanna (et non, il ne s’agit pas de Captain Carrot).

Rick Mays illustre ce court récit avec le style qu’on lui connait ! du manga à l’américaine dans le plus pur style d’un Adam Warren. Le titre étant
basé sur du fun tout du long, le trait de Mays convient parfaitement. Il n’abuse pas des mimiques exagérées et propose de jolies personnages féminins.

Everyday Magic est donc un one-shot tout simple, drôle et mouvementé, qui permet de passer un excellent moment. Le label Vertigo est essentiellement justifié par la présence
de John Constantine et le fait que les personnages aient une vie sexuée. Mis à part ça, c’est véritablement moins violent que les comics DC censés être tous publics.