Onirique Comics 7.1

Accueil > Para-comics / Meta-comics > Films / Séries TV > Stan Lee’s Lightspeed (2006)

Stan Lee’s Lightspeed (2006)

mardi 11 août 2009, par Mathieu Doublet

réalisé par Don E. FauntLeRoy

Le scientifique Edward Bartlett étudie sur la greffe génétique de peau de serpent sur l’homme. La raison principale de
cette recherche est surtout que Bartlett veut sauver sa soeur Ann, victime d’un accident de la route et grande brûlée.
Mais quand son ami, Daniel Leight lui apprend que le gouvernement a décidé de couper les fonds, Bartlett pète bien entendu
les plombs et un accident met le feu dans son laboratoire. Le savant se retrouve coincé avec tous ses produits et hop, le voilà
changé en Python, un criminel qui va se faire un plaisir de se venger.

Ses crimes vont alerter la "force fantôme" gérée par un certain Tanner et dans laquelle travaille Daniel Leight et sa petite
amie Beth Baker. Les soldats font leur job et réussissent à capturer un des membres de l’équipe de Python, plus précisément, son
beau-frère. Python va donc le sauver à l’hôpital et rendre une petite visite à Daniel qui s’est déjà pris un immeuble sur le coin
de la tronche. Ce dernier a eu les jambes complètement brisées mais à grand renfort d’un matériau de pointe et de radiations,
il devrait se retrouver sur pieds. Bien entendu, Python augmente les radiations espérant tuer son ami à petit feu. Une fois que
Python est parti, Daniel se réveille et réussit à atteindre le bouton d’urgence pour arrêter les radiations. Contrairement à tous les
pronostics, les guérisons vont aller assez vite et vont lui permettre d’acquérir une super-vitesse qu’il va utiliser pour combattre Python.

Le DVD présenté en France (dans les bacs à solde à présent) était certainement le pilote d’une série que Sci-Fi espérait juteuse. Malheureusement,
après cet épisode pilote d’une heure et demie, les dirigeants ont dû se dire qu’ils tenaient là une belle bouse et arrêter le massacre. Dans le fond,
on est purement dans du Stan Lee avec des radiations qui donnent des pouvoirs, un ennemi forcément anciennement copain avec le héros, un journaliste qui
suit le justicier en se demandant si c’est un bienfait ou une malédiction, mais à la réalisation, c’est une pure catastrophe. L’acteur qui joue le héros
Daniel Leight (un peu comme dans LIGHTspeed - clin d’oeil, clin d’oeil) a au moment de la sortie du film 45 ans et ça se voit. Forcément, comme il est censé
être un héros rapide et relativement en forme, ça ne colle pas particulièrement. Les effets de vitesse sont corrects mais pendant tout le film, on a des accélérations
qui elles, n’ont rien à voir avec les pouvoirs du héros. Rien de neuf sous le soleil, même les effets de la série Flash (pourtant son aîné de presque dix ans) sont
meilleurs. On passera sur le scénario qui foire tout : la relation entre le gentil et le méchant est complètement loupée, la transformation du héros bien pratique
(il appuie sur un bouton d’urgence alors que le méchant vient de péter toutes les commandes électroniques - laissant penser au spectateur que le rayon ne peut être arrêté),
le coup du journaliste laisse entendre à une suite mais ne conduit sur rien (sauf une très vague allusion à Spider-Man).

Bref, passé la bonne rigolade entre potes et la présence trop habillée de Nicole Eggert (miaou !), il n’y a rien à voir. C’est du super-héros au rabais avec des méchants
bien ridicules (qui mettent trois ou quatre mois entre deux étapes du plan machiavélique, certainement pour laisser au soldat le temps de se transformer en super-héros !!!)
et des effets pas particulièrement réussis. Dommage que ça n’ait pas été encore moins bien foutu, l’éclate aurait été encore plus grande.


Pour acheter ce DVD :

Sur Amazon.fr :