Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Image Comics > Killer of Demons #1-3

Killer of Demons #1-3

vendredi 24 juillet 2009, par Mathieu Doublet

(Image Comics / Christopher Yost / Scott Weneger)

Dave Sloan travaille dans un bureau de publicité plutôt particulier : son patron l’encourage à aller dans un bar plein de strip-teaseuses
plutôt que de finir sa présentation pour le prochain client et certains employés en encouragent d’autres à consommer d’abord du tabac puis
des substances plus nocives. La sortie "entre collègues" ne se termine pas vraiment comme prévu puisque Sloan tue la serveuse du bar. Pourquoi ?
Parce que la serveuse était une succube bien entendu ! Sauf que personne n’est au courant à part Dave et les autres démons qui peuplent l’univers
du pubard. Depuis quatre mois, Dave Sloan est le tueur de démons, une mission qui lui a été confiée par un petit angelot tout joufflu au langage
plus que fleuri. Le seul souci pour Dave, c’est qu’il se demande s’il n’a pas complètement pété les plombs et s’il n’est pas, au final, un tueur
en série qui s’ignore.

Fruit de la collaboration entre Christopher Yost (scénariste de la nouvelle mouture d’X-Force - que je n’ai pas lue) et de l’artiste Scott Weneger
(la très sympathique série Atomic Robo), Killer of Demons réussit parfaitement un mélange d’humour, de macabre et de mystère. Alors oui, l’intrigue
n’est absolument pas originale et le trouble qui occupe l’esprit du héros est fort logique. Cependant, Yost place tous ces éléments de façon très fluide et
logique (surtout pour un Dave Sloan tiraillé entre le fait qu’il massacre à tour de bras et celui que tuer est mal). Une logique sur laquelle se base
le gros du scénario ce qui lui donne une allure naturelle à laquelle le lecteur ne peut qu’adhérer. Les dialogues sont bien sentis et si le message
"les publicitaires sont tous des pourris" n’est pas de première fraîcheur, il permet quelques scènes bien sympathiques.

Honte sur moi, je n’ai pas encore chroniqué le premier volume d’Atomic Robo, série indépendante et fraîche qui rappelle
par son ambiance Hellboy et que je vous conseille vivement de lire. Si je parle d’Atomic Robo, c’est qu’entre deux mini-séries, Scott Weneger, le dessinateur,
se permet d’aligner les trois numéros de Killer of Demons. Le dessin est très épuré et a du style mais il est aussi très régulier. On a affaire là à un jeune pro
qui fournit un travail remarquable.

Killer of Demons est peut-être une mini-série chère (4 dollars le numéro - ce qui, soit dit en passant, devient le standard de Marvel et DC sur certaines séries) mais
qui propose 34 pages de bande dessinée, le lecteur n’est donc pas floué. La mini-série se suffit en elle-même mais peut bien entendu avoir une suite. Le casting de personnages
secondaires mérite le détour avec la petite amie policière de Dave et son frère, fan d’héroïc-fantasy traquant les pédophiles dans les mondes virtuels des MMORPG. De quoi
proposer des pistes intéressantes, il n’y a qu’à attendre que cette première mini-série fonctionne correctement.


Le site officiel avec images, previews et vidéo