Onirique Comics 7.1

Accueil du site > Chroniques > Autres éditeurs > Fiction Clemens #1-3

Fiction Clemens #1-3

samedi 18 juillet 2009, par Mathieu Doublet

(Ape Entertainment / Josh Wagner / Joiton)


Tout démarre dans un saloon où Fiction Clemens entre. Celui-ci commande un verre quand une jeune fille l’aborde. La réaction du bonhomme est pour le moins particulière puisqu’il pointe son révolver sur la jeune femme. Mais cela n’empêche pas Tiberius Kitchens de se méprendre et de penser que Clemens lui a piqué sa petite amie. Alors que Kitchens manque d’étrangler son faux adversaire, il est assommé par une autre personne présente au bar et pas mal éméchée.

Fiction et Dune trixie (puisque tel est son nom) vont donc devoir échapper aux griffes du fils Kitchens. Et cela ne va pas être chose facile : la famille Kitchens est bien connue en ville pour être celle qui gère la plus grande entreprise de cure-dents à base d’épines de cactus, mais la famille possède aussi de nombreux espions. Sans compter les divers mercenaires qui vont vouloir toucher une prime en retrouvant notre couple de fugitifs.

Josh Wagner tisse donc avec Fiction Clemens un western particulièrement déjantée. La matière première la plus recherchée est le cactus, il y a des téléphones sans fil qui y sont accrochés et on parle de la venue d’objets volants non-identifiés. Les rumeurs sont persistantes, la plus solide étant que la ville est sous l’emprise d’un mystérieux horloger qui est censé contrôler tous les habitants. Et ça n’est finalement que la partie la plus simple de l’histoire puisqu’au fur et à mesure, des personnages secondaires vont se coller à l’intrigue principale, chacun ayant son propre agenda et surtout un caractère variant du flegmatique au complètement stupide.
Il y a donc dans ces trois numéros une foultitude d’idées, peut-être même trop puisqu’on ne comprend pas toujours pourquoi elles arrivent. Mais c’est le propre d’un récit qui va tout de même très très vite et qui est bourré d’humour. Le lecteur sera peut-être parfois perdu mais toujours avec le sourire aux lèvres.

C’est Joiton qui s’occupe du dessin et l’inconnu (en tout cas pour moi) va mettre pas mal de style dans ses personnages et sa mise en scène. Le tout est très cartoon, les personnages loin d’être réalistes et les expressions des visages souvent fort exagérées. Du coup, ça swingue pas mal là aussi et les illustrations sont à la hauteur du délire du scénario. Alors oui, au niveau de la constance et de la maîtrise du trait, ça n’est pas toujours ça mais pourtant, le titre est très joli grâce à la colorisation de Alejandro Marmontel, Veronica Gandini et Nicolas Peña.

Au final, Fiction Clemens est une très bonne surprise parce qu’elle est plein de bonne humeur et bourrées d’idées qu’on ne voit pas venir et de personnages stupides ne maîtrisant absolument pas ce qui leur arrive. Josh Wagner va travailler sur une franchise (Sky Pirates chez Image je crois) et je vais donc passer ce comic-book mais j’attends sa prochaine production personnelle de pied ferme.

Le site du comic-book : Fiction Clemens, Adventure of a Zen Space Cowboy


Pour acheter ces numéros :

En VO chez Amazon.com :

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0