Onirique Comics 7.1

Accueil > Para-comics / Meta-comics > The Dangerous Alphabet

The Dangerous Alphabet

vendredi 26 juin 2009, par Mathieu Doublet

(HarperCollins Publishers / Neil Gaiman / Gris Grimly)


Deux enfants accompagnés de leur jeune antilope partent à l’aventure et vont au devant du danger. Un danger vraiment dangereux car composé des plus horribles créatures, viles et perverses, que le monde puisse porter. Pendant ces pérégrinations, un alphabet suit son cours.

Voilà donc un nouvel album jeunesse de la part de Neil Gaiman. Comme son nom l’indique, il s’agit ici d’un abécédaire et chaque lettre correspond à une page et à un vers qui va souvent rimer avec la lettre suivante.
Un abécédaire, en général, c’est destiné aux enfants apprenants à lire. Mais ici, le texte va donc l’image abstraite, le rapport entre lecteur et écrivain sachant que le but du second est bel et bien de filer la frousse aux premiers. Pourtant, il y a de nombreuses choses à remarquer du point de vue de la langue. Entre les jeux de mots et les jeux de lettres, une erreur se glisse et permet aux jeunes enfants d’interagir avec le livre.

"Pour 5 ans et plus" indique l’éditeur à l’intérieur de la jaquette qui recouvre le livre. Je ne sais pas si un parent sain d’esprit offrira à son chérubin un livre pareil dès 5 ans. Car s’il y a bien quelque chose de dérangeant dans ce livre, ce sont les illustrations. Gris Grimly produit des planches véritablement superbes mais aussi véritablement glauques. Que les monstres (horribles à souhait, avec un quelque chose de sympathique enfoui derrière des traits ô combien menaçants) mangent les enfants ou les troquent, rien de plus normal dans le monde de la littérature de jeunesse. Maintenant, que l’on voit véritablement un enfant enchaîné avec du sang coulant des poignets, un chien crevé dans les égouts ou des foetus dans des bocaux de formol, voilà de quoi garantir de doux rêves aux chères petites têtes blondes.

Pour moi, The Dangerous Alphabet est un livre destiné aux spectateurs les plus âgés de L’étrange Noël de monsieur Jack car il est nettement plus effrayant que le film d’Henry Selick. J’en serais presque à dire que l’on n’est pas loin d’un Silent Hill pour jeunes. C’est dire. The Dangerous Alphabet est donc un livre poétique, morbide et superbe mais à ne pas mettre entre toutes les mains.


Pour acheter ce livre :

En VO :

Chez Amazon.com :

Chez Amazon.fr : (la version anglaise est étrangement bon marché sur ce coup, même en version reliée)