Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Autres éditeurs > The Big Skinny

The Big Skinny

lundi 22 juin 2009, par Mathieu Doublet

(Villard Books / Carol Lay)

The Big Skinny est un livre presque autobiographique. En effet, Carol Lay qui approche de la cinquantaine nous raconte comment elle a eu un déclic en regardant une de ses anciennes photos et comment elle s’est décidée à manger mieux et du coup, à perdre du poids. "Manger mieux", en voilà une idée subjective. Disons que pour l’auteure, il s’agit surtout de manger plus sainement. Carol Lay ne véhicule aucunement l’idée fausse de beaucoup de régimes minceurs qui font croire qu’on peut perdre du poids sans se priver. En fait, la solution, nous la connaissons tous : manger moins mais manger ce qu’il faut et faire de l’exercice.

Si nous savons pertinemment ce qu’il faut faire, il n’est pas toujours facile de passer à l’acte. Et Lay n’est pas dupe à ce propos. La première étape dans ce genre de changement de style d vie (car c’en est bel et bien un), c’est la volonté, le fait de mettre ses oeillères au placard et de se décider à changer. Pourtant, et c’est là l’un des points forts de The Big Skinny, si l’auteure est très positive sur son expérience, le personnage étant perpétuellement souriant et en forme (sauf quand elle raconte ses souvenirs de grosse), elle ne part jamais dans des considérations extrémistes : le message en gros est "vous êtes adultes et responsables, vous faîtes ce que vous pensez être juste, moi, je suis juste là pour vous donner quelques conseils". Mais ce sont des conseils qui sont judicieux. Lay s’occupe à la fois du côté évidemment nutritionnel (le calcul des calories que l’on consomme et la surveillance de son poids est une partie importante de sa perte de poids) mais aussi émotionnel (là, on a une petite tranche de guimauve qui s’adresse surtout à des lectrices) et sanitaire (hé oui, vous mangez peut-être des produits chimiques qui servent d’habitude à désherber le jardin). Sans être alarmiste, Carol Lay énonce des choses simples qui ne demandent qu’un peu de volonté et la possibilité d’avoir près de chez soi des commerçants vendant des produits sains.

La lecture de The Big Skinny est donc positive et agréable (Lay a un style expressif, simple et les couleurs égayent l’oeil). On n’est pas loin d’un "Art Invisible" dans le domaine des régimes. Pour conclure le bouquin, l’auteure nous propose un résumé des calories contenues dans divers aliments ainsi que des menus types à faire varier soi-même et des recettes qui montrent qu’on peut faire bon et léger à la fois. Ce livre ne vous fera peut-être pas maigrir (c’est vous qui le décidez au départ) mais il vous incitera à faire attention à ce que vous mangez, ce qui est déjà pas mal.


Pour acheter ce bouquin :

En VO :

Sur Amazon.com :

Sur Amazon.fr : (là encore, jetez un oeil au Marketplace)