Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Autres éditeurs > Johnny Hiro

Johnny Hiro

dimanche 14 juin 2009, par Mathieu Doublet

(AdHouse / Fred Chao)

Johnny Hiro est un jeune homme qui vit à New York en compagnie de sa petite amie Mayumi. Il travaille dans un restaurant à sushis et rêve un jour de pouvoir couper le poisson, mais pour l’heure, il doit nettoyer, servir, traverser la ville pour récupérer telle ou telle chose. Même si Mayumi travaille comme traductrice (malgré son anglais oral approximatif), payer le loyer n’est pas toujours une chose aisée. Et elle l’est encore moins quand, en pleine nuit, un dinosaure, Gozadilla, détruit le mur de leur appartement et kidnappe Mayumi. Il y a fort à parier que le propriétaire ne va pas être particulièrement content. Pour Johnny, le pire, c’est que ce genre d’aventures est son pain quotidien. Comme si surveiller ses finances n’était pas suffisamment stressant ...

Johnny Hiro est donc un "roman graphique" composé de 5 épisodes qui mettent en scène le quotidien d’un jeune homme bouleversé par un événement cataclysmique pour le commun des mortels mais dont Hiro va toujours se tirer. Le postulat de départ paraît franchement casse-gueule mais Fred Chao s’en sort à merveille. Avec son style et le noir & blanc, on se croirait en pleine bande dessinée intimiste. Les relations entre Johnny et Mayumi sont très parlantes et leurs soucis terre à terre finissent d’achever l’adhésion du lecteur. Une fois le lecteur bien à l’aise dans ses repères, c’est le moment que Chao choisit pour balancer une attaque de dino ou bien de samouraîs quand il ne s’agit pas d’une chute vertigineuse et selon toute probabilité mortelle ...
Le récit en gagne du coup en humour et en sympathie. Visiblement, même s’il ne s’en rend pas compte, Johnny a quelqu’un qui veille sur lui (ce qui vaudra une remarque bien amenée de Tomo, un autre employé du restaurant, en fin de bouquin). Il n’en fallait pas beaucoup plus pour lire les pages de ce bouquin avec un réel plaisir.

Mais Chao réussit aussi sur le plan graphique. Bon ses double-pages ne sont pas toujours super lisibles surtout avec la solution du bouquin relié (Ad House a aussi publié le bouquin en mensuels) mais pour le reste, ses personnages sont simples mais très expressifs, ses planches dynamiques (de nombreuses courses poursuites avec extra-dose de patate sont au programme) et le côté "kawai" tout aussi présent. Pour autant, même les personnages sont asiatiques, le restau aussi et les ennemis du même coin, je n’ai pas vraiment ressenti d’inspiration manga dans Johnny Hiro.

Johnny Hiro est donc un livre au fort potentiel sympathique qui devrait convenir à un lectorat très varié (tout le monde y trouvant son compte - il n’y a que les amateurs de gorilles géants qui pourraient être un poil frustrés). C’est beau, c’est fun, c’est dynamique, que demander de plus ? Une suite ... La fin de Johnny Hiro, ouverte mais logique, convient tout à fait.

Le site de l’auteur : http://www.fredchao.com/


Pour acheter ce livre :

En VO :

Sur Amazon.com :

Sur Amazon.fr :

Johnny Hiro n’est pas dispo sur Amazon.fr ce qui est véritablement une honte. :(