Onirique Comics 7.1

Accueil du site > Chroniques > Image Comics > Back to Brooklyn #1 (of 5)

Back to Brooklyn #1 (of 5)

lundi 9 mars 2009, par Mathieu Doublet

(Image Comics / Jimmy Palmiotti & Garth Ennis / Mihailo Vukelic)


Bob est le numéro deux de la famille Saetta, une famille de bandits, de mafieux, qui contrôle le quartier de Brooklyn à New York. Et comme ça, sur un coup de tête, il arrive chez les flics à qui il annonce qu’il veut tout balancer. Forcément, une telle offre ne se refuse pas et tous les intéressés pointent le bout de leur nez en reniflant la carrière qui se présente à eux si tout tourne correctement. Le souci, c’est que, peu après l’arrivée de Bob, les flics reçoivent un coup de fil de son frangin, Paul, le chef Saetta. Et que celui-ci tient la femme et le fils de Bob sous la main ... Alors forcément, cela occasionne des délais dans les révélations fracassantes et même si ni le commissaire ni l’agent du FBI ne souhaitent laisser filer Bob, ils lui laissent la chance de retourner à Brooklyn pour récupérer sa famille. Bob a un week-end pour cela et il ne va pas y aller avec des pincettes.

Bon l’histoire, vous le voyez, n’est pas des plus originales. Pourtant comme c’est Palmiotti qui en est à l’origine, vous y retrouverez des personnages sympathiques à lire (même si ce sont des pourritures), un duo homme / femme qui ne va pas tarder à se former et qui devrait fonctionner comme sur des roulettes et un petit mystère en fil rouge pour tenir sur cinq épisodes. S’ajoute à cela Garth Ennis qui s’occupe à la fois de la trame mais aussi des dialogues. On est dans la mafia, un sujet qu’Ennis connaît bien, ne serait-ce que pour l’avoir amplement visité dans ses numéros du Punisher. Le résultat est donc très positif.

Habituellement, si une nouveauté se présente et que l’histoire laisse entendre une histoire relativement banale, j’ai tendance à faire mon choix de précommander la série ou non en me basant sur le dessin. J’avoue que cette fois-ci, en ne le faisant pas, je me suis bien planté. Car Mihailo Vukelic n’est pas la moitié d’un manchot. Alors oui, ces planches sont parfois assez vides mais au final, cela ne dérange pas et, comme le dit Palmiotti dans la postface de ce premier numéros, cela donne beaucoup de lisibilité à l’ensemble.
Les personnages de Vukelic sont bien rendus et comme le dessinateur s’occupe de tout, l’encrage et la colorisation rendent bien et donnent au numéro un côté vraiment particulier.

Back to Brooklyn n’était pas le comic-book que je m’attendais à lire mais maintenant que c’est fait, je dois bien avouer que c’est une très bonne surprise. Récit solide, bons personnages et jolies planches. Reste à savoir si les histoires de mafieux et de vengeance vous branchent ou pas.


Mes petits paris :
Envie de lire la suite ? Oui.
Parution de la suite ? 5 numéros et Image Comics font que ça semble garanti, modulo la capacité de l’artiste à rendre ses planches à l’heure.
Parution du TPB ? Le format s’y prête donc logiquement oui.
Traduction en français ? Ca ne serait pas mal, le style graphique passerait très bien par chez nous.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0