Onirique Comics 7.1

Accueil du site > Chroniques > Wildstorm > Gen13 #21-26 : World’s End TPB

Gen13 #21-26 : World’s End TPB

dimanche 11 janvier 2009, par Mathieu Doublet

(Wildstorm / Scott Beatty / Mike Huddleston & Dan Hipp)

Note : même si l’époque World’s End démarre au numéro 21, il s’agit bien de la série Gen13 dont le relancement a été effectuée par Gail Simone.


Fairchild, Grunge, Burnout, Freefall et Rainmaker bénéficient des équipements de téléportation de I/O afin de poursuivre l’un de leurs geoliers. Mais Bobby s’arrête quelques instants devant la sortie du téléporteur et le voilà qui prend un flash aveuglant dans les yeux. Quelques instants après, le téléporteur indique une faiblesse et les renvoie dans les entrepôts d’I/O, là où un jeune tient les sticks à jour tout en essayant de faire du courant avec le cadavre de son docteur superviseur. Ce que les jeunes ignorent, c’est qu’ils n’ont pas quitté la ville dans laquelle ils ont été téléportés. Seulement, la ville n’est plus suite aux événements de Number of the Beast.

C’est Scott Beatty qui reprend les rênes de la série après le court run de Simon Oliver (que je n’ai pas encore lu, honte sur moi !). Autant dire l’un des deux artisans de l’univers post-apocalyptique (l’autre étant Cristos Gage). Et étrangement, Beatty se retrouve sur la série la moins attendue : Gen13.
Peut-être était-ce voulu de la part du scénariste car après le grand moment de noirceur qu’a pu être Number of the Beast, un peu de fraîcheur était certainement ce qu’il y avait de plus souhaitable. Malgré le contexte, le ton est frais, très frais. Il faut dire que les adolescents de la 13ème génération d’expérimentations n’ont absolument aucune idée de ce qui se passe. Oui, ils réalisent qu’une catastrophe s’est passée mais n’en connaissent ni l’origine, ni l’ampleur. De quoi relativiser et continuer à faire des blagues. Sans parler de Grunge qui se trouve être l’expert après avoir vu tous les films possibles mettant en scène la fin du monde.
Beatty amène pourtant un point d’intrigue peu réjouissant et dont les lecteurs d’Authority ont déjà pu voir les méfaits. Un point intéressant qui montre bien que les séries se passant dans le même univers sont raccord entre elles. On en apprend même un peu plus ici.

Mike Huddleston est un artiste que j’aime beaucoup. Notamment grâce à Deep Sleeper (chez Oni Press et finalement chez Image Comics) puis à Mnemovore (publié chez Vertigo). Il a un style qui fait appel à un dessin très cartoon et un encrage très varié. De quoi diversifier les plaisirs. Il réussit à transcrire la bonne humour mélangée à des passages très saignants.

Gen13 est la série humoristique d’un univers pourtant au bord de l’extinction. Le tout donne un ton vraiment à part, à la fois des séries soeurs (Wildcats, Authority et Stormwatch PHD/PED) mais aussi des autres productions comics.

P.S. Le TPB contient aussi le numéro 26 qui est l’occasion de rencontrer les étranges membres du Gen14 et de retrouver Dan Hipp, le dessinateur des Amazing Joy Buzzards.


Pour acheter ce livre :

En VO :

Sur Amazon.com :

Sur Amazon.fr :

1 Message

  • Gen 13 : World’s End #21-26 11 janvier 2009 10:49, par G.

    Tu m’as donné bigrement envie de lire cette série. Car, j’étais un grand des premiers Gen13 !
    Pas sûr que j’ai les moyens de m’y mettre de suite, mais je garde ça dans un coin de ma tête.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0