Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Marvel Comics > X-Men et affiliés > X-Factor > X-Factor TPB 5 : The Only Game in Town

X-Factor TPB 5 : The Only Game in Town

vendredi 19 décembre 2008, par Mathieu Doublet

(Marvel Comics / Peter David / Pablo Raimondi et Valentine De Landro)

Probables spoilers pour les lecteurs de la version française.

Ce TPB reprend les numéros 28 à 32 de la série régulière ainsi que le one-shot The Quick & The Dead.

Les événements du Messiah Complex ont rendu les choses plutôt ingérables pour l’équipe de Jaimie Madrox. En effet, Mutant Town n’a plu un seul mutant en son sein donc plus personne à protéger. Dommage pour l’homme multiple qui aimerait bien avoir quelque chose à faire après son retour d’un futur cauchemardesque dans lequel il a laissé la jeune Layla Miller. Une Layla que Rictor pense apercevoir en longeant les nouveaux travaux de Gameday Improvements.
Pour couronner le tout, Rahne Sinclair s’en va. Elle a décidé de rejoindre l’équipe de bourrins d’X-Force et préfère aller casser du méchant plutôt que de rester près de Madrox et de risquer de le tuer ainsi qu’une Layla Miller qui doit apparemment revenir du futur. Autant dire que Rictor va accuser le coup. Tout comme Syren qui doit discuter d’une chose importante avec Jaimie mais qui se heurte à un mur.

Autant dire que ça ne rigole pas et que Peter David colle à la crise de ses personnages. Moins de gags (même si certains se glissent de temps en temps dans le texte mais reste tristes) mais pas moins d’intérêt. Alors oui, pour ceux qui aimaient X-Factor pour la relative fraîcheur que la série apportait, il va falloir attendre des jours meilleurs. Et ce n’est pas le méchant pourtant habituellement personnage de comédie qui va rendre les choses plus amusantes. Finalement, son humour renforce le décalage avec la situation actuelle et les drames approchants.
Le scénariste tourne donc une page et on espère qu’avec cette page arrivera des jours plus heureux, ce qui pourrait bien arriver à moins que le complexe du messie ne repointe le bout de son nez.

Le one-shot concernant Quicksilver tourne lui aussi une page. De façon plutôt rapide même, voire carrément bâclée et sentant la remise à zéro demandée par les éditeurs de Marvel. C’est franchement dommage de finir sur un tel dénouement après Son of M, X-Factor et Silent War. M’enfin, c’est la loi du genre.

Graphiquement, j’ai plutôt apprécié l’ensemble des dessins. Rien de bien transcendant : Raimondi continue avec son style ombragé et encré épais. De Landro a un style plus fin mais loin d’être régulier. Cependant le dessin ne détourne jamais l’attention du scénario et si il pourrait être de meilleur qualité, on peut tout à fait ne pas y attacher d’importance.

The Only Game in Town est donc l’un des plus "mauvais" TPB d’X-Factor à cause de sa dimension réellement dramatique. Ceci étant le plus mauvais de ces TPBs est largement au dessus de la moyenne de la production actuelle. X-Factor demeure donc un titre à suivre et vivement recommandé.


Pour acheter ce livre :

En VO :

(en version couverture dure)

(en version souple) :