Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Autres éditeurs > Vampirella > Vampirella Quarterly Winter, Spring et Summer 2008

Vampirella Quarterly Winter, Spring et Summer 2008

lundi 1er décembre 2008, par Mathieu Doublet

(Harris Comics / Joshua Hale Fialkov, Archie Goodwin, T. Casey Brennan & Steve Engelhart / Noah Salonga & José Gonzales)

Chaque numéro contient la réimpression d’une bande dessinée parue dans le magazine Vampirella (respectivement dans les numéros 18, 19 et 23).

Après avoir éclaté la reine rouge sang et récupéré Adam Von Helsing, voilà Vampirella dans de beaux draps : elle est attachée à une table alors qu’une voix lui demande quelles sont ses relations avec un Van Helsing qu’elle ne peut pas voir et qui semble aussi prisonnier qu’elle. Comme la Drakuléenne résiste, son geôlier décide d’utiliser des hallucinogènes pour l’affaiblir et la briser. Et qui donc revoilà dans ses hallucinations ? Le dieu fou Chaos. Qui n’est d’ailleurs pas si séparé que cela du film Van Helsing.

Ces trois numéros sont la suite logique du TPB Vengeance of the Red Blood Queen avec une nouvelle ennemie pour Vampirella : sa soeur. Ca n’est pas la chose la plus fine que Fialkov ait trouvé puisque Revelations remettaient les choses à plat et finalement, le scénariste laisse entendre que ça n’est pas la vraie origine de Vampirella.
A part cela, la technique est la même, on rentre dans le vif du sujet et on finit en Enfer ou presque pour une confrontation ultime. Même construction dont le seul intérêt est l’évolution de la relation entre Van Helsing et Vampirella.

Heureusement que Noah Salonga est là pour faire passer la pilule. Le dessinateur n’a pas de style particulier mais rend une copie propre et lisible, c’est déjà ça. Vampirella est toujours aussi vénéneuse et sa soeur n’a rien à lui envier.

Ce qui est agréable avec les Vampirella Quarterly, c’est que si le récit récent peut décevoir, il est toujours plaisant de relire les épisodes passés de Vampirella avec les dessins sublimes de José Gonzales.