Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Autres éditeurs > Vampirella > Vampirella Revelations Book One

Vampirella Revelations Book One

mardi 25 novembre 2008, par Mathieu Doublet

(Harris Comics / Mike Carey/ Mike Lilly)

Ce TPB contient les numéros 0 à 3 de la mini-série, autrement dit la mini-série en entier.

Dans les bars fréquentés par les vampires, un sujet revient toujours au bout d’un moment : celui de Vampirella, une vampire qui ne craint ni la croix ni le soleil, celle qui élimine les vampires à tour de bras. Mais un vieux vampire buvant tranquillement annonce aux jeunots que Vampirella n’est pas une des leurs, il était là quand elle est née. C’est à ce moment-là que Vampi arrive, assassine tous les vampires jusqu’au vieux qui lui dit qu’elle n’est pas ce qu’elle prétend. Que tout ce cirque d’éliminer les vampires pour enfin permettre à sa mère Lilith d’atteindre la rédemption n’est qu’une histoire parmi tant d’autres. Cela met mal à l’aise la vampire qui abat le vieux suceur de sang et part en quête de vérité.

Et à vrai dire, les choses ne sont pas si simples : quand elle raconte sa vie à Harry Krishna, elle se rappelle de Drakulon, une planète au plus profond de l’espace et d’un vaisseau spatial venu de Terre à bord duquel elle embarquera. Sauf que Drakulon, elle s’en souvient, se trouve en Enfer. Forcément, ça trouble. Et Krishna a peut-être la solution aux problèmes de sa co-équipière : Peter Glass est un lecteur de pensée. Il n’est pas très stable mentalement mais sera capable de faire le boulot.

Il fallait quelqu’un pour remettre les pendules de la franchise à l’heure et c’est Mike Carey qui s’y colle. Il raconte donc comment Vampirella va apprendre la vérité et comment elle va se venger de ceux qui l’ont trahie au départ. Trois numéros pour cela sachant que le premier est la description de la terrible vérité et que les deux numéros suivants sont destinés au combat, c’est correct, ni trop long, ni trop court (sachant qu’une vengeance ne se prépare pas comme ça).
Le dessinateur Mike Lilly y amène ses qualités et puisque l’histoire va se passer essentiellement en Enfer, on va avoir droit à une belle cohorte de démons, à des tons ocres, souffres et rouges. Lilly a un style très crispé, on n’est pas très loin de ce que l’on pourrait lire sur une série comme Spawn ou plutôt une des séries parallèles. Alors il y a de la patate oui, mais aussi beaucoup de traits parfois inutiles. Vampirella a d’ailleurs une poitrine hypertrophiée ce qui est dommage parce que Lilly a presque réussi à la dessiner parfaitement.

Bref, ce Revelations est là pour faire quasi table rase et permettre aux nouveaux lecteurs de prendre le train en route. Ce livre n’est pas une lecture indispensable loin de là mais contentera les fans de la demoiselle "vampire ou presque".


Pour acheter ce livre :

Etrangement le bouquin n’est pas disponible sur Amazon.fr. Il existe pourtant bien. Voilà le lien vers le site officiel de Harris et le TPB Revelations