Onirique Comics 7.1

Accueil du site > Chroniques > DC Comics > Batman > Batman : Year One : Two-Face #1-2

Batman : Year One : Two-Face #1-2

jeudi 13 novembre 2008, par Mathieu Doublet

(DC Comics / Mark Sable / Jesus Saiz & Jeremy Haun)


C’est un grand jour pour le procureur Harvey Dent et l’inspecteur Jim Gordon : grâce à Batman, ils viennent de mettre la main sur Salvatore Maroni, l’un des mafieux les plus puissants de Gotham. Forcément, ça ne plait pas à tout le monde, avec en premier lieu, les policiers corrompus du commissariat. Ca ne plait pas non plus au commissaire et au maire qui demandent aux deux hommes de justice de changer leur plan : le crime et le vice seront toujours présent à Gotham alors plutôt que de s’en prendre aux mafieux, ils feraient mieux de consacrer leur temps à l’arrestation des guignols en costume qui sont apparus après la venue de Batman. Ce dernier mettant en danger la validation d’une arrestation.
Dent et Gordon mettent donc une équipe de policiers incorruptibles pour faire plonger Maroni. Mais une fois de plus, l’intervention de Batman va tout faire capoter. Pour Dent, qui brigue un second mandat de procureur, ça n’est pas des plus propices. Surtout que Mort Weinstein, son concurrent et bandit notoire, en profite.
S’il n’y avait que ces ennuis de boulot, Harvey Dent aurait la vie plutôt facile. Mais ce que presque tout le monde ignore, c’est que Dent va régulièrement voir un psychiatre qui veut l’aider dans son problème de double personnalité et de rage intérieure. Une tâche bien difficile pour un homme sous pression.

Dans la série des Year One, après Scarecrow et Ra’s Al Ghul, c’est au tour de Harvey Dent qui sera connu sous le nom de Two-Face. Pas vraiment surprenant quand on sait que Dent et le "nouveau méchant" du film The Dark Knight.
C’est Mark Sable qui se colle donc à l’affaire avec comme cahier des charges, bien entendu, de montrer la transformation de Two-Face dans l’univers du comic-book (qui diffère donc du film) et sans paraphraser A Long Halloween, les événements ayant lieu au même moment que l’affaire Holiday. Le scénariste s’en sort bien, garde tout une finesse à propos de Dent et joue correctement des événements présents et des flash-backs avec les premiers pas de Dent sur la scène juridique.

Sable est aidé par Jesus Saiz, artiste vu sur Midnight Mass, 21 Down, OMAC Project ou encore Checkmate. Le dessinateur n’a rien perdu de son savoir faire et même si Jimmy Palmiotti encre grassement le trait, il n’empêche que les planches restent sublimes. Il est aidé par Jeremy Haun pour les séquences de flash-backs. La couleur grise aide à les repérer et il est pertinent d’utiliser un autre dessinateur ce qui permet de bien séparer les époques.

Ce Year One est donc une bonne lecture pour qui n’aurait pas lu Long Halloween ou le Batman : Year One de Miller et Mazzuchelli.


Ce Year One : Two-Face n’est disponible qu’en revues mensuelles (deux fois 48 pages). Il se peut qu’il soit réédité un jour en TPB comme ce sera apparemment le cas pour les Scarecrow / Ra’s Al Ghul (parution planifiée pour mai 2009) et il est surprenant de constater que DC a préféré tablé sur un Joker’s Asylum plutôt que sur un Year One pour le clown. Peut-être se rendent-ils compte qu’il ne faut pas trop de nouvelles versions à un récit donné.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0