Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Autres éditeurs > Arsenic Lullaby Pulp Edition #0

Arsenic Lullaby Pulp Edition #0

mardi 11 novembre 2008, par Mathieu Doublet

(Arsenic Lullaby / Douglas Paszkiewicz)


Tout commence par une petite fille qui ouvre ses cadeaux d’anniversaire, jusqu’à un final plutôt sanglant, puis viennent des agents du FBI chez un indien qui vient d’acheter une quantité considérable de clous juste après des attentats. Ils sont suivis par un culte sataniste plutôt particulier aux conditions d’entrée très sélectives et des extra-terrestres qui ne comprennent pas tout à fait à quoi correspond la photo d’enfants apposée sur les briques de lait aux Etats-Unis.

Vous voyez le topo : Arsenic Lullaby Pulp Edition, c’est du strip, des gags plus ou moins longs, de la page simple au récit d’une dizaine de pages. Mais à chaque fois, les bien pensants en prennent pour leur grade. Car Douglas Paszkiewicz ne se gêne pas pour aller droit dans le mauvais goût le plus assumé et l’humour noir le plus dévastateur. Sa première cible : les enfants. Dans Arsenic Lullabty, toute l’innocence (le gentil et brave petit train qui va commettre des actes horribles) ou tout ce qui tourne autour des enfants (avortement, pédophilie, j’en passe et des meilleures) est sujet à la grosse blague qu’on ne raconte pas à n’importe qui.

Arsenic Lullaby Pulp Edition c’est 48 pages de gags, de nonsense, de provocation gratuite le tout enveloppé dans un dessin des plus charmants. Une lecture vivement conseillée donc si vous pouvez accepter des blagues extrêmes, un tempo inhabituel (les chutes ne sont pas ce qu’il y a de plus drôle dans les planches) et une orthographe des plus hasardeuses (le disclaimer en première page ne change rien à l’affaire, il aurait vraiment fallu un relecteur).
Le seul défaut à ce bouquin est qu’il coûte 10 dollars ce qui est un peu cher même s’il s’agit d’un grand format. Pour certains d’entre vous, le jeu en vaudra toutefois la chandelle.


Bien entendu, ce livre n’est pas disponible chez Amazon. Je vous conseille donc de vous tourner vers votre comic-shop préféré (avec certainement une plus grande chance chez les revendeurs américains en ligne).