Onirique Comics 7.1

Accueil du site > Chroniques > Autres éditeurs > Felon #1-4

Felon #1-4

dimanche 5 octobre 2008, par Mathieu Doublet

(Top Cow / Greg Rucka / Matthew Clark)


Eileen Cassiday sort de taule. Autant dire qu’elle n’est pas très heureuse de voir un agent fédéral à la sortie et qu’elle trace son chemin tout droit jusqu’à la maison d’une certaine Crystal à qui elle demande sa part du braquage pour lequel elle a plongé. Sauf que le mari de Crystal, Coop n’a pas non plus les sous puisque sa femme a tout dépensé en drogues. Cassiday supporte déjà assez mal d’avoir été trahie mais si elle n’obtient pas son argent très rapidement, elle risque de faire un malheur. Elle décide donc de retrouver les deux autres personnes chargées du braquage et d’éclaircir toute cette sale histoire.

Felon est un comic-book dont j’ignorais totalement l’existence. Il faut dire que son ambiance policière ne collait pas tout à fait avec la ligne directrice de Top Cow, et que le sous-label Minotaur, apparemment l’équivalent de Vertigo pour la Top Vache n’a pas eu beaucoup de succès. Pourtant le comic-book avait pas mal d’atouts en main.

Au scénar’, Greg Rucka, qui a prouvé qu’il savait aussi bien manipuler les super-héros (Batman et son monde en tête) mais aussi les récits policiers (les romans avec Atticus Kodiak). Pourtant, malgré le savoir-faire du scénariste, Felon se limite à une bête histoire de vengeance. Si les numéros se lisent bien, grâce à des dialogues toujours très justes, le fil rouge est beaucoup trop simple.

Au dessin, Matthew Clark, dessinateur relativement méconnu et au style bien particulier. On l’a déjà vu en France dans les numéros d’Adventures of Superman sur l’arc "Ruin" (toujours avec Rucka au scénar’). Felon est peut-être ce que j’ai lu de plus mauvais du dessinateur. Son style est clairement là mais les personnages ne sont pas dessinés régulièrement. Il y a dans les cases de Felon (ou bien les cadrages), une ressemblance avec ce que Howard Chaykin a produit ces derniers temps.

La série a connu bien des déboires dont la publication du quatrième numéro en noir & blanc alors que le reste de la série était publié en couleurs. Une décision très étrange, qui passe mal avec le style complexe de Clark et qui montrait peut-être le désavoeu de Top Cow vis à vis de cette série. Le quatrième numéro correspond plus ou moins à une fin expédiée et peut satisfaire le lecteur peu exigeant. Il y a fort à parier que Rucka & Clark avaient en tête de faire se confronter Cassiday et l’agent Feehr du FBI pour quelques numéros et peut-être quelques rebondissements supplémentaires. Bref, c’est bien dommage de voir le destin de certaines séries comme celle-ci.

2 Messages de forum

  • Felon #1-4 5 octobre 2008 17:33, par soyouz

    Femme à forte personnalité + polar : Rucka n’avait pas encore fait le tour de la question apparemment !

    • Felon #1-4 5 octobre 2008 20:24, par Mathieu Doublet

      Effectivement. Ce genre de personnage n’a pas attendu Queen & Country, si tu penses à Tara Chace. Dans Bruce Wayne Murderer / Fugitive, il y a le personnage de Sacha Bordeaux qui en est un bel exemple.

      Et dans ses romans policiers, que ce soit les Atticus Kodiak ou bien dans Traquée par son passé, on retrouve des personnages équivalents.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0