Onirique Comics 7.1

Accueil du site > Premiers essais > Madame Xanadu #1

Madame Xanadu #1

jeudi 7 août 2008, par Mathieu Doublet

(Vertigo / Matt Wagner / Amy Reeder Hadley)


Une jeune fille vit dans les bois. Elle est maîtresse de ces lieux, forcément un peu magicienne et respectée par tous les êtres vivants dans les environs. Les runes lui annoncent un mauvais présage et ça ne loupe pas : les druides des environs s’inquiètent de la santé du royaume. Le roi n’est plus que l’ombre de lui-même, certains seigneurs des environs s’organisent pour le renverser et la soeur de la jeune fille, Morgana, pourrait bien être parmi les traitres. Si seulement Nimue pouvait glisser quelques mots dans l’oreille du magicien du roi afin que celui-ci redresse le souverain et lui permette de reprendre le pays en main, le peuple grand breton ne s’en porterait que mieux.
Il va donc falloir composer avec la frangine et l’amant plus intéressé par la magie sans compter un personnage mystérieux qui dit connaître Nimue mais à un autre endroit et à un autre temps.

Forcément, placée dans ce contexte, difficile de reconnaître madame Xanadu dans le personnage de Nimue, si c’est bien elle car rien dans ce premier numéro ne l’officialise. Il y a bien le Phantom Stranger présent qui permet de comprendre qu’on est dans le monde magique de DC (il est d’ailleurs étonnant que Vertigo s’autorise ce passage de personnages d’un univers à un autre). Reste à savoir comment Nimue devient le personnage que l’on a pu voir dans Day of Vengeance ou plus récemment, dans Shadowpact même si elle n’y fait qu’une apparition.
Peut-être est-ce donc le plan de Matt Wagner de montrer le destin du personnage en prenant le risque de ne pas le montrer dans l’incarnation que les lecteurs connaissent.

Avouons, de toute façon, que ce qui séduit dès le premier coup d’oeil est la couverture de Amy Heeder Hadley. Si on perd la colorisation dans le bouquin, le trait est sensiblement identique. Le trait est toujours aussi fin, la composition des pages relativement simple. L’inspiration nippone est plus présente dans les pages mais loin d’un amateurisme, on sent que Hadley a ajouté sa patte personnelle.

Bref, ce premier numéro de Madame Xanadu est sympathique mais l’entrée en matière est rude. Du coup, l’envie de lire la suite est moins forte et il n’est pas sûr que Vertigo tienne là un hit pour remplacer Y The Last Man par exemple ... Mais n’enterrons pas le titre trop vite et espérons que Wagner réussisse à rendre son intrigue plus lisible tout en gardant le côté mystique / magique.


Mes petits paris :
Envie de lire la suite ? Oui mais pas de façon folle. J’attendrai probablement le TPB.
Parution de la suite ? Oui, Vertigo oblige.
Parution du TPB ? cf première question : j’espère bien.
Traduction en français ? Franchement peu probable. Apparemment Wagner a fait de bonnes ventes avec ses récits sur Batman mais il n’est pas certain que cela fonctionne avec un personnage secondaire comme Madame Xanadu.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0