Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Vertigo > Fables / Jack of Fables > Fables TPB 2 : Animal Farm

Fables TPB 2 : Animal Farm

mercredi 16 juillet 2008, par Mathieu Doublet

(Vertigo / Bill Willingham / Mark Buckingham)

Le deuxième TPB reprend les numéros 6 à 10 de la série régulière.


Suite aux événements du précédent volumes, chacun doit faire face à ses responsabilités. Si Jack doit laver la résidence Woodland en compagnie de Flycatcher, Rose doit accompagner Blanche Neige à la Ferme. La gestionnaire de Fabletown entend bien donner du boulot à sa soeur et en même temps, tenter de se réconcilier. Elle en profitera pour ramener Colin, le premier petit cochon, là où il devrait être. En effet, la Ferme est un ensemble de terres inaccessibles aux mondains (les humains en dehors du monde des fables et des contes) qui est réservé à tous les personnages de contes n’ayant pas apparence humaine.

Mais au cours de leur périple, plusieurs détails gênent Blanche Neige : des chambres de cartouches de fusil traînent dans les champs et la Ferme semble abandonnée quand elle arrive. Où peut bien se trouver Weyland Smith, celui qui s’occupe de la Ferme ? Apparemment pas dans la grange où plusieurs Fables sont rassemblées et ce sont les deux autres petits cochons qui mènent la danse. Leur revendication est simple : la Ferme n’est ni plus ni moins qu’une prison et il faut maintenant rentrer au pays même si pour cela, il faut affronter les troupes de l’Adversaire.
Forcément, cela ne va pas plaire à Blanche Neige qui pense un tel plan voué à l’échec mais elle ne se doute absolument pas de ce qui se trame au sein de la Ferme : beaucoup de drames en perspective.

Second arc de la série, La ferme des animaux reprend bien entendu le titre du fameux roman de George Orwell dans lequel des animaux se révoltent contre des fermiers et où certains animaux deviennent des dictateurs encore plus sévères que les humains.
Willingham ne colle bien entendu pas entièrement au roman et les véritables points communs entre les deux histoires sont le désir d’une certaine liberté et des cochons dirigeants. Il y a aussi un élément perturbateur qui va tout faire basculer. Le scénariste utilise, comme pour le premier TPB, le prétexte d’un récit politique pour nous présenter un autre côté du monde des Fables, celui de la Ferme qui est au moins aussi important en nombre d’habitants que Fabletown. Il faut dire qu’entre tous les contes, fables et autres récits de jeunesse, les animaux sont très représentés.
Ceci étant, le récit est absolument bien mené ; comme dans tout conte, il y a l’héroïne, la quête, les éléments "amis" et les obstacles, ainsi qu’une conclusion qui se raccorde bien et au tout début de ce second TPB mais aussi en partie à la toute première histoire des Fables. Encore mieux, certaines pistes de ce tome seront exploitées par la suite à la fois dans Fables mais aussi dans Jack of Fables.

Lan Medina laisse sa place à Mark Buckingham qui va rapidement devenir le dessinateur attitré de la série. Les styles sont assez proches et le dessinateur actuel n’a pas encore trouvé ses marques (ce qui est tout à fait normal). Cependant, ce n’est qu’une question de mise en page car les personnages sont tous réussis aussi bien animaux qu’humains, ce qui n’est pas une mince affaire.

Animal Farm est donc le digne successeur de Legends in Exile, un récit de qualité de plus dans le monde des Fables.


Pour acheter ce livre :

En VO :

En VF :

La série a commencé à être publiée Semic qui a depuis perdu les droits de traduction de chez DC / Vertigo. Panini Comics, ayant récupéré ces droits, a publié la suite. L’éditeur devrait probablement republier le début de la saga dans peu de temps.

Messages

  • "Cependant, ce n’est qu’une question de mise en page car les personnages sont tous réussis aussi animaux qu’humains, ce qui n’est pas une mince affaire."

    C’est clair que le pauvre Buckhingam a sacrément du en baver pour ses débuts dans l’univers de Fables !