Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Marvel Comics > Daredevil > Daredevil : Yellow

Daredevil : Yellow

mercredi 3 juillet 2002, par Mathieu Doublet

(Marvel Comics / Jeph Loeb / Tim Sale)

Le TPB contient les six parties de la mini-série.

Daredevil : Yellow reprend les origines du super-héros cornu en se focalisant sur sa relation avec la seule femme qu’il ait vraiment aimée, Karen Page.

Loeb reprend le mythe de Daredevil et s’occupe des obsessions de son alter-ego puisque outre Karen Page, l’avocat est très concerné par la loi (rien de plus logique) et par son père, le boxeur Battling Jack Murdock.Le récit donne donc plus dans l’étude de personnage que dans le comic-book bourré d’action. Ne vous inquiétez, Daredevil rencontrera aussi certains des ses vieux amis comme Electro ou le hibou.

Tim Sale donne à l’histoire de Daredevil un côté sombre et nostalgique en ajoutant à son trait si particulier une mise en couleur faite, semble-t-il, à l’aquarelle.

Tout cela donne à Daredevil : Yellow une incontestable qualité. Si on voulait vraiment chipoter, on pourrait trouver que le style graphique ne colle pas vraiment au monde de Karen Page (surtout quand on sait ce qui va lui arriver par la suite) et que Karen Page, même si elle a été une des amours majeures de Daredevil, n’est peut-être pas aussi incontournable que Loeb semble le suggérer (ben oui, et Elektra, Typhoïd Mary, hein ...).

Daredevil : Yellow est une lecture indispensable à tout lecteur de comics. Il permettra aux novices de se plonger dans le monde du cornu afin de pleinement apprécier par la suite les récits de Kevin Smith ou de Frank Miller. Quant aux vieux routards, ils retrouveront avec plaisir les tout-débuts de leur héros favori.


Pour acheter ce livre :

En VF :

En VO :